1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Burkini : pourquoi Wauquiez menace de couper les subventions allouées à la ville de Grenoble
2 min de lecture

Burkini : pourquoi Wauquiez menace de couper les subventions allouées à la ville de Grenoble

Le débat sur le burkini revient sur le devant de la scène. Eric Piolle et Laurent Wauquiez s'écharpent sur le sujet par médias interposés.

Laurent Wauquiez à Chambéry le 8 novembre 2019
Laurent Wauquiez à Chambéry le 8 novembre 2019
Crédit : JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Burkini : pourquoi Wauquiez menace de couper les subventions allouées à la ville de Grenoble
00:01:01
Serge Pueyo - édité par Philippine Rouvière Flamand

Dans une lettre adressée vendredi dernier à Emmanuel Macron, Eric Piolle, maire EELV de Grenoble, abordait les sujets qu'il souhaite voir sur le devant de la scène ces 5 prochaines années. Il parlait de la réforme des retraites, du climat, mais aussi de la laïcité. Il affirmait "veiller à ce qu’aucun règlement intérieur d’aucun équipement public ne constitue une injonction ou une discrimination" à Grenoble. 

Bien que le mot "burkini" n'ait jamais été employé, Laurent Wauquiez, président de la région, a fait le rapprochement avec cette tenue de baignade qui recouvre tout le corps. "M. Piolle projette d’autoriser le burkini dans les piscines municipales. Je mets le maire en garde : dans ce cas, la Région coupera toute subvention à la ville de Grenoble", avait-il tweeté.

Interrogé au micro de RTL, Eric Piolle a précisé sa pensée. Il explique que "le burkini, c'est un non-sujet puisqu'il n'y a pas de problème de laïcité à la piscine". Selon lui, les piscines municipales sont des espaces publics, "donc on peut mettre un burkini (...) dans la mesure où il respecte les règles d'hygiène et de sécurité". Le maire EELV de Grenoble fait ensuite la différence entre l'école et les piscines : "C'est un espace où vous pouvez aller comme vous le souhaitez et où la loi ne règlemente pas vos vêtements".

Un "symbole de l'Islam politique" pour Wauquiez

Ce à quoi Laurent Wauquiez a répondu, toujours au micro de RTL : "Le burkini, ce n'est pas un vêtement comme un autre. C'est un symbole de l'Islam politique". Selon lui, il est "très grave qu'un maire élu de la République accepte ce genre de recul et de communautarisme".

À lire aussi

Le président de la région Auvergne-Rhône Alpes affirme qu'Eric Piolle cherche à "acheter les voix de l'Islam politique". Pour y mettre fin, il souhaite couper les subventions de la région à la ville de Grenoble : "J'ai été très clair dessus, et je pense qu'il faut réagir".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.