1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. INFO RTL - Présidentielle 2022 : le Modem prêt à aider certains candidats en manque de parrainages
1 min de lecture

INFO RTL - Présidentielle 2022 : le Modem prêt à aider certains candidats en manque de parrainages

Valérie Pécresse, Emmanuel Macron et Anne Hidalgo ont largement dépassé les 500 parrainages validés par le Conseil constitutionnel. En revanche, Jean-Luc Mélenchon en a seulement 224, Eric Zemmour 149 et Marine Le Men 139. Le Modem pourrait leur venir en aide.

François Bayrou s'offre un second mandat dans sa ville de Pau après avoir recueilli  55,46% des suffrages, devant le candidat divers gauche Jérôme Marbot, qui a obtenu 44,53% des voix.
François Bayrou s'offre un second mandat dans sa ville de Pau après avoir recueilli 55,46% des suffrages, devant le candidat divers gauche Jérôme Marbot, qui a obtenu 44,53% des voix.
Crédit : Eric Feferberg / AFP
Un air de campagne du 09 février 2022
00:03:12
Le Modem prêt à aider les candidats en galère de parrainages
00:03:12
Micro générique Switch 795x530
Aurélie Herbemont

Le parti de François Bayrou a commencé à identifier entre 200 et 300 maires qui pourraient aider ces candidats en galère. Partant du principe que "Ça choquerait les français que Mélenchon, Le Pen ou Zemmour ne puissent pas se présenter". Christiane Taubira, qui a seulement 36 signatures, n'aurait pas forcément droit à la même mansuétude centriste puisqu'elle émarge à 4-5% dans les sondages. 

Ces maires ciblés ne sont pas forcément membres du Modem, mais des maires ruraux dans les circonscriptions des députés centristes. Et pourquoi pas le maire de Pau pour donner l'exemple ? François Bayrou n'a toujours pas envoyé son formulaire au Conseil constitutionnel. "Il pourrait parrainer Mélenchon", glisse un de ses lieutenants. Le patron des députés Modem, Patrick Mignola, explique qu'il faut "combattre les extrêmes par l'élection, pas par la sélection".

Si en fin de semaine prochaine, à 15 jours de la clôture, Mélenchon, Le Pen ou Zemmour sont toujours loin du compte, le Modem pourrait appuyer sur le bouton. "On assume le choix de soutenir le pluralisme", confie un dirigeant. Quand En Marche est plutôt sur le mode "qu'ils se débrouillent", pour le Modem, c'est l'occasion de se donner le beau rôle, même si la démarche n'a rien d'étonnant : François Bayrou défend bec et ongles la proportionnelle et une banque de la démocratie qui aiderait les candidats en galère de prêts. Deux promesses qu'Emmanuel Macron n'a pas tenues.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur