1 min de lecture Politique

"Gilets jaunes" : les extrémistes surfent-ils sur la crise sociale ?

DÉBAT - Après un week-end mouvementé de manifestations des gilets jaunes à Paris, 101 personnes ont été interpellées.

Yves Calvi 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
"Gilets jaunes" : les extrémistes surfent-ils sur la crise sociale ? Crédit Image : Bertrand GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Yves Calvi
Yves Calvi et Capucine Trollion

Les extrémistes se nourrissent-ils de la grogne sociale et profitent-ils des manifestations pour s'exprimer ? Le sujet fait débat après un week-end mouvementé marqué, entre autres, par d'importants dégâts sur les Champs-Élysées et 69 interpellations à Paris

Alors, qu'est-ce que les extrêmes, notamment l'extrême-droite, retrouvent dans le mouvement des "gilets jaunes" ? "Il y a dans un certain nombre de régions un certain nombre de militants d'extrême-droite qui animent, participent activement au mouvement des 'gilets jaunes'. Cela ne veut pas dire que tous les "gilets jaunes" soient d'extrême-droite, mais il y a des militants d'extrême-droite dans les gilets jaunes", démarre Sylvain Boulouque, historien spécialiste des mouvements sociaux.

Pour Bernard Vivier, Directeur de l'Institut du Travail et analyste de la vie sociale : "Ce mouvement est en train d'être récupéré massivement par l'extrême-droite et l'extrême-gauche (...) Ils cherchent à amplifier le mouvement et à en récupérer les fruits pour les prochaines élections européennes". 

À lire aussi
Un membre des "gilets jaunes" le 9 décembre 2018, près de Marseille. Gilets jaunes
"Gilets jaunes" : la position ambiguë du gouvernement avant l'acte 5

Les deux partis sont restés ensemble dans la manifestation

Samedi 23 novembre 2018, la situation a dégénéré à Paris. "On a d'abord une première étape dans la manifestation de samedi : l'extrême-droite encadre les "gilets jaunes". Les choses changent au cours de l'après-midi où un certain nombre d'autonomes, de militants d'extrêmes-gauche la transforment en Black Bloc [violente manifestation dont l'objectif est de commettre des actions illégales], mais avec un phénomène étonnant : l'extrême-droite reste dans les rues adjacentes", explique Sylvain Boulouque, avant de conclure : "On a un phénomène extrêmement compliqué d'adjonction de mouvements politiques qui sont restés ensemble dans la manifestation, alors que normalement ils s'affrontent". 

Enfin, pour Bernard Vivier, ce débat "pose la question de la sortie de crise, qui doit passer par la mise en place de structures qui fédèrent le mouvement". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Débat Crise
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795716251
"Gilets jaunes" : les extrémistes surfent-ils sur la crise sociale ?
"Gilets jaunes" : les extrémistes surfent-ils sur la crise sociale ?
DÉBAT - Après un week-end mouvementé de manifestations des gilets jaunes à Paris, 101 personnes ont été interpellées.
https://www.rtl.fr/actu/politique/gilets-jaunes-les-extremistes-surfent-ils-sur-la-crise-sociale-7795716251
2018-11-27 09:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/xQEL52I8jgIxcd04JxPqzg/330v220-2/online/image/2018/1126/7795710521_les-debordements-de-la-manifestation-des-gilets-jaunes-le-24-novembre-2018-sur-les-champs-elysees.jpg