1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Bruno Retailleau ne retient "pas grand-chose" de son entretien à Matignon ce matin
1 min de lecture

Bruno Retailleau ne retient "pas grand-chose" de son entretien à Matignon ce matin

INVITÉ RTL - Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains au Sénat, a été reçu ce lundi 3 décembre à Matignon afin d'échanger avec le Premier ministre Édouard Philippe sur les solutions pour sortir de la crise des "gilets jaunes".

Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains au Sénat
Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains au Sénat
Crédit : AFP / Loïc Venance
"Gilets jaunes" : "Édouard Philippe nous a écoutés", affirme Bruno Retailleau
00:04:43
"Gilets jaunes" : "Édouard Philippe nous a écoutés", affirme Bruno Retailleau
00:04:42
Christelle Rebière & Clémence Bauduin

Empêtré dans la crise des "gilets jaunes", l'exécutif a lancé ce lundi 3 décembre une grande consultation politique après les graves éruptions de violence du week-end. Édouard Philippe reçoit à Matignon les chefs de parti, ainsi que les chefs de file au Parlement. Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains au Sénat, a été reçu dans la matinée.

De cette entrevue, il ne retient "pas grand-chose", confie-t-il au micro de RTL midi. "Il a consciencieusement écouté ce que nous lui disions, mais je ne peux tirer aucune conclusion de l'entretien d'un peu plus d'un quart d'heure", explique-t-il. Chaque entretien devait durer environ 45 minutes, était-il annoncé au départ.

Pour Bruno Retailleau, "la première chose à faire" est de traiter "le ras le bol fiscal". "On répond au ras-le-bol fiscal non par un haut conseil au climat, mais en annulant la hausse de taxes. C'est ce que le Sénat a fait. (...) On a tellement tergiversé que le front de la protestation s'est élargi, s'est diversifié", analyse le parlementaire.

Parmi les solutions qu'il a proposées au gouvernement, Bruno Retailleau soutient l'abandon de la hausse des taxes. "Il ne suffit pas de faire un discours de la méthode, dit-il. (...) Il n'y a pas besoin de pédagogie pour expliquer à un Français ce qu'est une taxe. Les Français savent parfaitement ce qu'est une taxe ou un impôt. Il faut annuler cette hausse de taxes". 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/