2 min de lecture Démission

François de Rugy : ce qui est reproché au ministre de la Transition écologique

ÉCLAIRAGE - Dépenses excessives, dîners fastueux... François de Rugy a démissionné du gouvernement ce mardi 16 juillet. À l'origine des premières révélations qui font désormais l'objet d'une enquête, Mediapart a publié une nouvelle enquête.

François de Rugy
François de Rugy Crédit : GEORGES GOBET / AFP
Richard Arzt

Une semaine après les premières révélations de Mediapart, François de Rugy a décidé de quitter le gouvernement. Mais quelques instants après cette annonce qui a prit tout le monde de court, le site d'informations a publié une nouvelle enquête, cette fois, sur l'utilisation de ses frais de mandat lorsqu'il était député.

Le journal en ligne l'accuse d'avoir utilisé ses indemnités représentative de frais de mandat (IRFM) pour payer une partie de ses cotisations à Europe Ecologie-Les Verts (EELV) en 2013 et 2014. Selon Mediapart, c'est en raison de ces nouvelles révélations que François de Rugy aurait démissionné : "le ministre nous a expliqué qu'il nous répondrait à 13h, puis à 14h, avant d'annoncer sa démission à 14h40". La somme de 9.200 euros - 7.800 en 2013 et 1.400 en 2014 - est avancée.

En outre, Mediapart souligne le fait que ces cotisations à EELV auraient été déduites de ses impôts sur le revenu, selon son avis d'impôt 2015.

Série de révélations

Ainsi, la liste établie par Mediapart des faits reprochés au ministre s'allonge. D'abord, celles sur ce qui est devenu le symbole des affaires le concernant : des dîners fastueux organisés quand il présidait l'Assemblée nationale, avec homards et grands crus issus des caves de l'Assemblée, photos et témoignages à l'appui.

À lire aussi
Giuseppe Conte le 28 juin 2018, à Bruxelles Italie
Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a remis sa démission

À ce sujet, de Rugy a mis en avant "un travail de représentation" et s'est engagé, en cas d'irrégularité, "à rembourser chaque euro contesté".

Ce sont ensuite plusieurs affaires liées à des questions de logement. Celui de sa directrice de cabinet, dans un premier temps. Selon les informations publiées par Mediapart, Nicole Klein a occupé un logement HLM à partir de 2001. Dès le lendemain de ces révélations, de Rugy mettait fin aux fonctions de l'ancienne préfète.

Le 11 juillet, ce sont des travaux réalisés par le ministre dans son logement de fonction à l'Hôtel de Roquelaure pour un montant de 63.000 euros qui lui étaient reprochés. Des dépenses aux frais du contribuable que celui-ci a justifié par la nécessité de rénover "régulièrement".

Enfin, le même jour, les informations concernant un appartement "à loyer social préférentiel" loué près de Nantes enfonçaient un peu plus François de Rugy dans la tourmente, l'ex-numéro 2 du gouvernement affirmant n'avoir jamais eu connaissance de la nature du logement et se disant "victime d'une tricherie" de l'agence immobilière ou du propriétaire de l'appartement.

Deux enquêtes ont été ouvertes suite à ces révélations : l'une, diligentée par le gouvernement, doit rendre des conclusions concernant l'affaire de l'appartement de fonction d'ici la fin de la semaine ; l'autre, menée par l'Assemblée nationale, concerne les dîners à l'hôtel de Lassay.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Démission François De Rugy Révélations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7798048216
François de Rugy : ce qui est reproché au ministre de la Transition écologique
François de Rugy : ce qui est reproché au ministre de la Transition écologique
ÉCLAIRAGE - Dépenses excessives, dîners fastueux... François de Rugy a démissionné du gouvernement ce mardi 16 juillet. À l'origine des premières révélations qui font désormais l'objet d'une enquête, Mediapart a publié une nouvelle enquête.
https://www.rtl.fr/actu/politique/francois-de-rugy-ce-qui-est-reproche-au-ministre-de-la-transition-ecologique-7798048216
2019-07-16 20:46:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qf70H5vyZHg5Lu3EvqQ9jw/330v220-2/online/image/2019/0716/7798048434_francois-de-rugy.jpg