13 min de lecture Législatives 2017

Résultats législatives 2017 : REM largement en tête avec 32,9% des voix

Le premier tour des élections législatives s'est déroulé dimanche 11 juin. Un premier tour marqué par l'abstention, historiquement haute, et les bons résultats de La République En Marche.

Emmanuel Macron a profité d'un bain de foule après avoir voté au Touquet (Pas-de-Calais)
Emmanuel Macron a profité d'un bain de foule après avoir voté au Touquet (Pas-de-Calais) Crédit : Philippe HUGUEN / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Le parti d'Emmanuel Macron a largement dominé ce premier tour des élections législatives avec 32,90% des suffrages exprimés, selon une estimation Kantar Sofres-onepoint. En terme de projection en sièges, La République En Marche obtiendrait la majorité absolue avec plus de 400 sièges à l'Assemblée nationale. Suivent derrière : Les Républicains (21%), le Front national (13,5%) la France insoumise (11%) et le Parti socialiste (9,7%).

Pour être élu dès le premier tour, un candidat doit recueillir la majorité absolue des suffrages (plus de 50%) si le taux de voix exprimées est supérieur à 25%. Sinon, les deux candidats arrivant en tête et ceux ayant obtenu plus de 12,5% des voix pourront se maintenir au second tour. Mais ce premier tour des législatives est essentiellement marqué par la faible participation, moins de 50%. Un chiffre historiquement bas sous la Ve République.

Comme pour la présidentielle, 50.000 policiers et gendarmes seront mobilisés dimanche et le 18 juin, pour le second tour, dans le cadre d'un dispositif sécuritaire renforcé sur fond de menace terroriste, selon le ministère de l'Intérieur. 

>> Découvrez tous les résultats des élections législatives dans notre moteur de recherche.

À lire aussi
Des bulletins de vote dans une urne. Guyane
Législative partielle en Guyane : le candidat REM devance son adversaire LFI

Suivez la soirée électorale en direct

23h19 - Dans la 17e circonscription de Paris, la France insoumise ne passe pas le premier tour et subit notamment la candidature de Caroline De Haas. Pierre-Yves Bournazel et Myriam El Khomri, qui se revendiquent de la majorité présidentielle, arrivent respectivement en première et deuxième positions. 

23h16 - Dans le XVIe arrondissement de Paris, Claude Goasguen arrive seulement en deuxième position (38%), derrière la candidate REM, Valérie Bougault-Delage (45%). 

23h13 - Marielle de Sarnez se dit "largement en tête" dans sa circonscription parisienne. Elle obtiendrait 40% des suffrages. 

23h11- À Villeurbanne, Najat Vallaud-Belkacem est en ballottage très défavorable. L'ancienne ministre obtient 16,54% des voix, loin derrière Bruno Bonnell, le candidat REL (36,69%).

22h56 - Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate Les Républicains dans la 2e circonscription de Paris, a jugé "possible" dimanche de faire "entendre une voix indépendante à l'Assemblée" face à "la vague" REM. 
L'ancienne ministre de l'Écologie a affirmé être "en tête" dans sa circonscription, sans préciser si elle entendait par là être en tête du premier tour ou en tête des candidats de droite. Outre le candidat de La République En Marche Gilles Le Gendre, qui a déjà déclaré sur Twitter être qualifié pour le second tour, elle était en effet opposée à deux dissidents LR, Henri Guaino et Jean-Pierre Lecoq. 

22h54 - Après Cécile Duflot, Emmanuelle Cosse annonce à son tour son élimination dès le premier tour en Seine-Saint-Denis. 


22h51 - Manuel Valls annonce qu'il est "nettement en tête" au soir du premier tour des législatives dans l'Essonne et appelle "au rassemblement de tous ceux qui souhaitent la réussite de la majorité présidentielle". "Je suis celui qui portera cette réussite dimanche prochain, pour les Français, pour la France, pour notre pays".

>
Manuel Valls, ancien premier ministre, annonce qu'il est "nettement en tête" au 1er tour des législatives Crédit Image : PHILIPPE LOPEZ / AFP | Crédit Média : La Rédaction de RTL | Durée : | Date :

22h49 - L'ex-ministre et ancienne patronne d'EELV, Cécile Duflot, a annoncé son élimination dès le premier tour des législatives. 

22h39 - 
Certains poids lourds de la vie politique ont été éliminés dès le premier tour des législatives. Hamon, Mennucci, Filippetti... À découvrir sur RTL.fr.

22h36 - Comment s'en sortent les personnalités politiques ou autres dans ce premier tour des législatives ? Le point dans notre article.

22h32 - Xavier Bertrand, président LR de la région Hauts-de-France, a appelé "les candidats des partis et des mouvements républicains" à "tout mettre en oeuvre pour faire barrage aux candidats de l'extrême droite" au second tour des législatives.

22h15 - Benoît Hamon annonce qu'il est éliminé dès le premier tour des législatives dans les Yvelines. Il obtient 80 voix de moins que son adversaire Les Républicains, Jean-Michel Foulgous. Ce dernier sera opposé à Nadia Hai, candidat REM.

22h13 - La maire PS de Paris Anne Hidalgo a appelé à la mobilisation au second tour "pour permettre à d'authentiques voix social-démocrates, écologistes et européennes d'être présentes à l'Assemblée nationale". 
"Je regrette que plusieurs députés sortants de gauche comme de droite, fidèles et utiles aux Parisiens, très investis dans leur mandat, aient été victimes de ces circonstances exceptionnelles", a écrit Anne Hidalgo sur son compte Facebook.

22h11 - Bernard Cazeneuve appelle à son tour à la "mobilisation" afin de "rebâtir la gauche de gouvernement". 

22h09 - Gilbert Collard a souhaité dimanche "remobiliser" les électeurs après un résultats "très décevant" pour le Front national. "Il faut absolument remboliser nos électeurs qui, comme beaucoup d'électeurs des Républicains et du Front de gauche, ne se sont pas mobilisés parce qu'il doit y avoir une espèce de lassitude (...) Il faut appeler les électeurs à se mobiliser. Ils ne peuvent pas déserter la démocratie, ce n'est pas possible". 

22h03 - Alain Duhamel répond à toutes vos questions dans le social studio de RTL. 

21h54 - Jean-Christophe Cambadélis, patron du Parti socialiste, est lui aussi éliminé dès le premier tour des législatives à Paris. 

21h52 - Aurélie Filippetti annonce qu'elle est éliminée dès le premier tour des législatives.
"C'est évidemment une grande déception mais c'est difficile de résister contre une vague (...) Quand la gauche n'assume plus ses valeurs de gauche, elle est battue", a-t-elle déclaré.

21h45 - Le journaliste, réalisateur et candidat de la France insoumise, François Ruffin, est qualifié pour le second tour, dans la 1ère circonscription de la Somme. Il est arrivé en deuxième position (21%) derrière le maire d'Abbeville investi par La République En Marche (33,7%). Le candidat du Front national, le comédien Franck de Lapersonne, est troisième avec 17% des suffrages.

21h38 -
Alain Juppé commente les résultats de ce premier tour, où l'alliance LR-UDI arrive en deuxième position. "Au niveau national, c'est une vague en faveur du parti de La République En Marche. C'est la logique de nos institutions, ce mouvement était attendu mais il est à relativiser quand on voit l'abstention. Mon point de vue, c'est celui d'un trouble profond. La droite et le centre demeurent la deuxième formation politique et l'enjeu du deuxième tour est clair : aurons-nous une chambre monochrome ou aurons-nous un groupe qui pourra animer le débat démocratique ? La seule chance d'y arriver c'est une mobilisation très forte".

21h32 - Le directeur général de Kantar Public, Emmanuel Rivière, est passé dans le social studio de RTL a répondu aux questions des internautes afin de faire le point sur le premier tour des élections législatives.

21h29 - Le vice-président du Front national, Florian Philippot, est arrivé en tête dans la 6e circonscription de Moselle, où l'abstention atteint 62,48%. Avec 23,79% des voix, Florian Philippot devance d'un cheveu le candidat REM, Christophe Arend (22,01%).

21h26 - Nicolas Bay, responsable de la campagne des législatives du Front national, est éliminé dès le premier tour en Seine-Maritime.

21h22 - Pour Alain Duhamel, le résultat du premier tour des législatives prouve "la violence du dégagisme".

>
Législatives 2017 : le résultat "prouve la violence du dégagisme", décrypte Alain Duhamel Crédit Média : RTLnet | Date :

21h18 - Matthias Fekl, ex-ministre de l'Intérieur, est également éliminé dès le premier tour dans la 2e circonscription de Lot-et-Garonne. 

21h16 - Le socialiste Patrick Mennucci, opposé à Jean-Luc Mélenchon à Marseille, annonce son élimination dès le premier tour des législatives. 
"À l'heure où je vous parle, sans appel, je ne suis pas qualifié pour le second tour des élections législatives dans la 4e circonscription des Bouches-du -Rhône" a-t-il déclaré sur TF1.

21h02 -
Quel est le résultat des ministres et secrétaires d'État engagés dans ces législatives ? Bruno Le Maire est arrivé largement en tête dans l'Eure (45%), Richard Ferrand est en position favorable (34%), Christophe Castaner est en ballottage favorable (44%) alors qu'Annick Girardin a obtenu 41,59% des voix, à égalité avec le challenger Stéphane Lenormand. À l'heure actuelle, les résultats ne sont pas connus pour Marielle de Sarnez et Mounir Mahjoubi.

20h56 -
Le Premier ministre a livré son message depuis Matignon après les résultats du premier tour des élections législatives : "Malgré l’abstention, le message des Français est sans ambiguïté, a-t-il lancé. Depuis un mois, la France est de retour, le président a su incarner en France comme à l’international, la confiance, la volonté et l'audace".

>
Édouard Philippe : "Le message des Français est sans ambiguïté" Crédit Image : BERTRAND LANGLOIS / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :

20h50 - Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France insoumise a critiqué la très faible participation. "Les résultats montrent une situation politique instable et en trompe l’œil. Il n'y a pas de majorité pour détruire le code du travail, pour l'irresponsabilité écologique, pour cajoler les riches... Pour autant, le pays n'a pas cru qu'il était capable d'en être autrement. La France insoumise, parti totalement neuf, a mis en première ligne toute une série de candidatures totalement nouvelles. Elle est récompensée en étant confirmée dans sa position imminente comme à l'élection présidentielle (...) La France, ça ne peut pas être cette majorité de circonstances", a-t-il lancé.

Jean-Luc Mélenchon en a appelé pour le second tour dimanche prochain aux "milieux populaires" et la "jeunesse", qui se sont moins mobilisés qu'à la présidentielle, pour ne pas donner "les pleins pouvoirs" au parti d'Emmanuel Macron. "Attention à ne jamais permettre l'élection d'un député du Front national car c'est à nous, le peuple populaire, qu'il en coûte le plus", a-t-il aussi lancé. "Je m'en remets à vous, ces consignes vous ayant été données", a déclaré le leader de la France insoumise.  

>
Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise) : pas de majorité pour "détruire le Code du travail" vu "l'immensité de l'abstention" Crédit Image : AFP / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT | Crédit Média : La Rédaction de RTL | Durée : | Date :

20h44 - Sur Twitter, Christian Estrosi a déploré que Les Républicains n'aient pas accepté la "main tendue" d'Emmanuel Macron. Nous aurions sans doute ce soir un certain nombre de nos amis qui n'auraient pas été éliminés. J'apporte mon soutien à toutes celles et et ceux qui veulent participer à une majorité présidentielle plurielle pour faire gagner la France".

20h40 - Bruno Le Maire arrive largement en tête dans sa circonscription avec 45% des voix. "Une vraie émotion, car vous m'avez donné pour ma troisième et dernière élections législatives mon meilleur score au premier tour. Je le dois à votre engagement, à ma suppléante", a-t-il commenté.

20h35 - Contrairement à l'entre-deux-tours de la présidentielle, Debout La France a annoncé qu'il n'y aurait aucune consigne de vote.

20h32 - Marine Le Pen annonce arriver "largement en tête avec 45% des voix, dont 56% sur la ville d'Hénin-Beaumont"

20h31 - L'élection d'Emmanuel Macron "n'a soulevé aucun enthousiasme" chez les Français, estime Marine Le Pen. La présidente du Front national, candidate à Hénin-Beaumont, poursuit : "Ce taux d'abstention catastrophique pose la question du mode de scrutin. En dépit de cette forte abstention, nos résultats nous permettront d'être présents dans nombre de second tour. La recomposition politique se poursuit (...) Il faut des députés opposés à la politique d'Emmanuel Macron".

>
Marine Le Pen (Front national) : "Ce taux d'abstention catastrophique pose la question du mode de scrutin" Crédit Image : Denis Charlet / AFP | Crédit Média : La Rédaction de RTL | Durée : | Date :

20h28 - François Baroin prend à son tour la parole. Selon lui, l'abstention témoigne de la "persistance des fractures de la société française". "La projection en siège annoncée montre qu'un sursaut est indispensable. La mobilisation de tous est impérative afin d'éclairer le plus et le mieux tous les Français".

20h26 - Valérie Pécresse appelle dorénavant les électeurs Les Républicains à un "sursaut citoyen" au second tour des législatives.

20h24 - Jean-Christophe Cambadélis, le chef de file du Parti socialiste prend la parole quelques minutes après l'annonce des résultats : "Avec 50%, l'abstention atteint un niveau historique jamais observé depuis 1958, cette abstention est le signe d'un désengagement civique aggravé. Le premier tour est également marqué par le recul sans précédent de la gauche, y compris du PS. Tout indique que la majorité absolue est déjà gagnée pour La République En Marche. Le second tour sera celui de l'amplification ou du pluralisme car si la majorité absolue est amplifiée, il y aura une Assemblée nationale sans pouvoir de contrôle, sans débat démocratique de ce nom (...) Je vous appelle à vous mobiliser au second tour pour donner les moyens à la gauche de vous défendre".

>
Jean-Christophe Cambadélis (PS) : "Un recul sans précédent de la gauche" et du PS Crédit Image : CHAMUSSY/SIPA | Crédit Média : La Rédaction de RTL | Durée : | Date :

20h17 - Julien Dray admet "une crise politique profonde" et appelle à "refonder l'identité" du PS. Une vision partagée par Olivier Faure qui assure que le PS de la rue de Solférino n'existe plus. 

20h14 - Bernard Accoyer, Les Républicains, a évoqué un premier tour "décevant pour notre famille politique".

20h12 - Olivier Faure, porte-parole des députés socialistes s'est dit "triste" de ces résultats sur RTL : "Je vois ce qui est annoncé depuis de longues semaines, avec un PS qui va connaître une défaite sévère, historique. Je suis triste pour celles et ceux qui ont fait un travail extraordinaire et qui se voient remercier aujourd'hui (...) Je vois un problème démocratique, avec une participation la plus faible mais une majorité historique".

20h07 - Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement et candidat dans la 2e circonscription des Alpes-de-Hautes-Provence, assure être "serein". "Les autres ministres et moi-même sommes sereins", assure-t-il. Avant de poursuivre : "Rien n'est joué, une élection se fait deux tours et il faut rester mobilisé". Christophe Castaner a obtenu 44,04% des voix, devant le candidat de la France insoumise, Léo Walter (16,55%).

20h01 - Si l'on se projette au second tour des législatives, voici à quoi pourrait ressembler l'Assemblée nationale : 

- REM - MoDem : 400 à 440 sièges
- LR - UDI - DVD : 95 à 132 sièges
- PS - PRG - DVG : 15 à 25 sièges
- France insoumise : 13 à 23 sièges
- Front national : 2 à 5 sièges

20h00 - Selon les premiers résultats, La République en Marche a obtenu 32,9% des voix, devant l'alliance Les Républicains-UDI à 21% des voix. La Front national (13,5%) arrive devant la France insoumise (11%) alors que le Parti socialiste et ses alliés n'obtient que 9,7% des voix.

>
Législatives 2017 : réécoutez l'annonce des premiers résultats du 1er Tour à 20 heures Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date :

19h41 - Comment vont réagir Emmanuel Macron et les membres du gouvernement ? Selon nos informations, le message n'est pas encore totalement finalisé mais il est en cours de préparation dans le bureau du Président, où se trouvent également Édouard Philippe, Gérard Collomb, différents ministres et autres conseillers de La République En Marche. 

Le gouvernement s'attend à ce que ses concurrents pointent la faible mobilisation et qu'ils en fassent un argument pour dénoncer l'échec d'Emmanuel Macron. Comme premier argument, les ministres et les responsables vont répondre que ce sont les concurrents qui n'ont pas su rebondir après la présidentielle avant d'évoquer la vision de certains électeurs qui ont peut-être cru que le scrutin était déjà joué. C'est donc bien un message de remobilisation que lancera le gouvernement tout au long de la soirée.

19h37 - Olivier Mazerolle est particulièrement critique vis à vis de la très faible participation. "C'est presque un vote avec les pieds", déplore l'éditorialiste de RTL."Deux choses motivent cette abstention forte : d'une part l'électorat modéré de droite et de fauche est complètement perdu et deuxième point, il y a une crise institutionnelle majeure. Les électeurs ne se sentent pas représentés par les députés qui siègent à l'Assemblée nationale".

>
Participation en forte baisse : "C'est presque un vote avec ses pieds", dit Olivier Mazerolle Crédit Média : RTLnet | Date :

19h32 - Le taux d'abstention augmente légèrement selon les dernières estimations et devrait atteindre les 51%, selon Kantar-Sofres. Cette faible participation devrait fortement limiter les triangulaires et quadrangulaires.

19h29 -
Quel score doivent réaliser les candidats pour se qualifier au second tour des législatives ? Les candidats doivent réunir au total 12,5% des inscrits. Mais, plus la participation est faible, plus le score des candidats doit être élevé pour espérer se qualifier. Ainsi avec une participation de seulement 49%, selon les estimations, les candidats devront recueillir 25% des voix

19h19 - 
Duel, triangulaire, quadrangulaire... Qu'est-ce que cela signifie ?

19h13 -
Le taux de participation s'annonce historiquement bas. Focus sur l'ensemble des législatives de la Ve République.

19h00 - À une heure de l'annonce des résultats, suivez l'émission spéciale présentée par Marc-Olivier Fogiel en direct sur RTL et en vidéo sur RTL.fr. Elizabeth Martichoux, Alba Ventura, Alain Duhamel, Nicolas Domenach, Olivier Mazerolle seront également présents en studio pour commenter cette soirée électorale.

18h54 - Certaines circonscriptions sont à surveiller avec des duels très attendus. Ministres actuels, ministres sortants, anciens candidats à la présidentielle... Voici 36 circonscriptions à surveiller de près lors de ce premier tour des législatives

18h47 - Outre le taux de participation, quels sont les enjeux politiques de ce scrutin ? L'enjeu peut se résumer en deux chiffres : 289, soit le nombre de députés nécessaires pour obtenir la majorité absolue à l'Assemblée nationale et 15, soit le nombre de députés pour pouvoir former un groupe et ainsi obtenir des moyens et des fenêtres plus importantes.

La République En Marche devra donc obtenir la majorité si elle souhaite aisément voter les lois et les réformes souhaitées alors que Les Républicains voudront être la première force de l'opposition. Si le Parti socialiste veut avant tout retrouver ses électeurs, après la débâcle de la présidentielle, la France insoumise et le Front national espèrent, de leur côté, pouvoir former un groupe à l'Assemblée nationale.

>
Quels sont les enjeux politiques des élections législatives ? Crédit Image : Cécile de Sèze / RTL.fr | Crédit Média : Olivier Bost | Durée : | Date :

18h29 - Des actes de sorcellerie ont été repérés devant des bureaux de vote mais aussi une église sur la commune de Saint-Louis à La Réunion. Des photos d’un candidat aux élections législatives, des citrons, du safran et autres objets ont été placés sur des feuilles de bananiers. 

18h16 - Bulletin, professions de foi... Plusieurs anomalies ont été constatées lors de ce premier tour des législatives. On fait le point alors que cela pourrait amener certains "contentieux" dans quelques départements.

18h04 - Selon Kantar Sofres, la participation devrait bien être inférieur à 50%, avec un taux de 49,5% seulement. Mais quelles sont les conséquences lors de ce premier tour des législatives ?

>
Législatives 2017 : selon Emmanuel Rivière, le taux de participation final devrait atteindre 49,5% Crédit Média : Philippe Robuchon | Durée : | Date :

18h00 - La majorité des bureaux de vote viennent de fermer dans la plupart des communes.

17h49 -
Comme à son habitude, Emmanuel et Brigitte Macron ont voté au Touquet ce dimanche pour la premier tour des élections législatives. Et le chef de l'État a une nouvelle fois profité d'un bain de foule, imitant même Fabien Barthez et Laurent Blanc.

17h42 -
À quelle heure ferme les bureaux de vote ? Pour rappel, la majorité des bureaux de vote ferment à 18 heures. Seules les grandes villes ont obtenu une dérogation avec une fermeture des bureaux de vote à 20 heures. 

17h28 -
Selon les estimations, l'abstention pourrait atteindre le taux record de 50 à 51%. Un chiffre historiquement haut.

17h00 - Le taux de participation à 17h s'élève à 40,75%.
Une participation en forte baisse par rapport à 2012. Il y a cinq ans, la participation atteignait 48,31% à la même heure. On se dirige vers le taux de participation le plus bas pour un premier tour des législatives sous la Ve République. À 17 heures, 69,42% des Français avaient glissé leur bulletin dans l'urne au premier tour de l'élection présidentielle, le 23 avril.

16h50 -
Bonsoir et bienvenue sur RTL.fr pour suivre avec nous cette soirée des législatives 2017Emmanuel Macron et sa République en Marche vont-ils terminer largement en tête du premier tour, comme l'indiquait les récentes études d'opinions ? Aucune réponse ne sera donnée ici avant 20 heures, bien que certains sites francophones (basés en Belgique et en Suisse notamment), ne sont pas soumis au même embargo que les médias français.

>> Pour revivre la journée de l'élection, rendez-vous sur notre live.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Législatives 2017 Emmanuel Macron La République En Marche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788900633
Résultats législatives 2017 : REM largement en tête avec 32,9% des voix
Résultats législatives 2017 : REM largement en tête avec 32,9% des voix
Le premier tour des élections législatives s'est déroulé dimanche 11 juin. Un premier tour marqué par l'abstention, historiquement haute, et les bons résultats de La République En Marche.
https://www.rtl.fr/actu/politique/en-direct-resultats-legislatives-2017-7788900633
2017-06-11 16:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/tt8qu_yt_8fo5X4xuMtRqA/330v220-2/online/image/2017/0611/7788926161_emmanuel-macron-a-profite-d-un-bain-de-foule-apres-avoir-vote-au-touquet-pas-de-calais.jpg