2 min de lecture Emmanuel Macron

Emmanuel Macron propose Sylvie Goulard comme commissaire européenne

PORTRAIT - L'ancienne eurodéputée MoDem Sylvie Goulard avait été nommée à la tête du ministère des Armées, lors de la proclamation du premier gouvernement d'Édouard Philippe le 17 mai 2017.

Sylvie Goulard et Florence Parly, lors de la passation de pouvoirs au ministère des Armées, le 21 juin 2017
Sylvie Goulard et Florence Parly, lors de la passation de pouvoirs au ministère des Armées, le 21 juin 2017 Crédit : BENJAMIN CREMEL / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Emmanuel Macron a tranché. Le président de la République propose Sylvie Goulard, comme commissaire européenne. Cette annonce est faite avec un jour de retard sur le calendrier prévu. La date limite du 26 août avait été théoriquement fixée pour que chaque pays désigne son représentant dans la Commission qui doit entrer en fonction le 1er novembre. 

Sylvie Goulard a "une expérience européenne reconnue" et "a la capacité de jouer un rôle majeur au sein de la Commission" présidée par l'Allemande Ursula Von der Leyen à partir du 1er novembre, a souligné la présidence. Selon Pauline de Saint-Rémy, journaliste politique chez RTL, "Emmanuel Macron est resté sourd, une fois n'est pas coutume, aux recommandations de François Bayrou. Le principal allié politique du chef de l'État s’est personnellement et fortement opposé, selon nos informations, à la désignation de Sylvie Goulard".

Cette ancienne eurodéputée avait été réélue au Parlement européen en 2014 sous les couleurs du MoDem. C'est un soutien de longue date d'Emmanuel Macron. Diplômée de Sciences Po Paris et de l'ENA, cette ex-élue centriste est une europhile convaincue

Éphémère ministre des Armées

Plus jeune, Sylvie Goulard était une enfant particulièrement douée et précoce, en décrochant son bac à seulement 15 ans. Après l'ENA, elle travaille pendant près de 10 ans à la direction des affaires juridiques du ministère des Affaires étrangères. Entre 2001 et 2004, elle entre au cabinet du président de la Commission européenne, Romano Prodi, comme conseillère politique, avant d'être élue pour la première fois eurodéputée en 2009.

À lire aussi
Nicolas Hulot, ancien ministre de la Transition écologique, le 22 novembre 2018 huile de palme
Les infos de 18h - Vote sur l'huile de palme : "Ce type de signaux déconcerte", dit Hulot

Depuis Strasbourg, elle avait activement milité pour promouvoir une "Europe de la défense". Après Michèle Alliot-Marie (2002 - 2007), Syvlie Goulard a été la seconde femme à être nommée à la tête du ministère des Armées. 

En juin 2017, elle quitte le gouvernement. Elle est citée, comme François Bayrou et Marielle de Sarnez, dans l'affaire des assistants parlementaires européens du MoDem. Elle a préféré prendre du champ "pour prouver (s)a bonne foi". En janvier 2018, Sylvie Goulard est nommée second sous-gouverneur de la Banque de France. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emmanuel Macron Commission européenne MoDem
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants