2 min de lecture Présidentielle 2022

Emmanuel Macron installe ses clivages pour 2022

ÉDITO - Emmanuel Macron s'est moqué des écologistes qu'il a comparés aux Amish. "C’est caricatural. Mais c’était servi sur un plateau", selon Olivier Bost.

micro generique L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Emmanuel Macron installe ses clivages pour 2022 Crédit Image : CHARLES PLATIAU / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Marie-Pierre Haddad

Emmanuel Macron a besoin d’adversaires pour le combat politique à venir et pour se positionner. Sans adversaire, le macronisme n’est pas si évident que ça à définir. Emmanuel Macron a absorbé un large spectre politique qui se définit désormais comme le camp des progressistes.

Et là aussi, c’est plus facile de dire ce que n’est pas le progressisme que d’en trouver des exemples. Le progressisme, ce n’est pas le repli comme le voudrait Marine Le Pen. Ce n’est pas la décroissance, comme le voudraient les écologistes.

Vous savez maintenant ce que n’est pas le progressisme. Vous pouvez y mettre tout le reste dedans. C’est pour ça qu’Emmanuel Macron s’est moqué des écologistes. Les comparer aux Amish, ces communautés américaines qui refusent tout progrès technologique ou encore à des partisans du retour à la lampe à huile, c’est caricatural. Mais c’était servi sur un plateau.

L'écologie politique dans le viseur

Les maires écolos qui ne veulent pas du Tour de France qui ne veulent plus des sapins de Noël avaient aussi fait dans la caricature. Emmanuel Macron en profite donc pour discréditer, non pas l’écologie, mais l’écologie politique.

À lire aussi
Anne Hidalgo, le 9 avril 2020 Anne Hidalgo
Anne Hidalgo candidate en 2022 ? La maire de Paris ne dit plus non

Un ministre me confiait encore récemment : "Il faut faire de l’écologie. C’est obligatoire mais ça ne sera jamais mis à notre crédit". Ce ne sont pas les électeurs écolos qui étaient visés par les propos d’Emmanuel Macron. Ce sont tous ceux qui se disent qu’avec l’écologie, ils ont quelque chose à perdre.

Emmanuel Macron, président sortant, doit trouver de nouveaux clivages pour 2022

Partager la citation

C’est comme pour la sécurité. Les discours martiaux de Gérald Darmanin ne convaincront jamais un électeur de Marine Le Pen, mais il ne faut pas que le sujet de l’insécurité déborde et prenne toute la place. Après avoir fait valdinguer le clivage gauche / droite en 2017, 
Emmanuel Macron, président sortant, est en train de chercher une façon de bousculer le paysage politique, une deuxième fois. Sa méthode : parler crûment et sans nuance.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2022
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants