2 min de lecture La 5G

5G : qui sont les Amish, cette communauté à laquelle Macron a fait référence ?

ÉCLAIRAGE - Dans une déclaration destinée aux entreprises du numérique mardi 15 septembre, Emmanuel Macron a associé les opposants à la 5G aux membres de cette communauté qui vit isolée du progrès technologique.

Un paysan amish et ses chevaux dans son champ dans l'état américain du Wisconsin.
Un paysan amish et ses chevaux dans son champ dans l'état américain du Wisconsin. Crédit : KAREN BLEIER / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Pas question d'opérer un "retour à la lampe à huile". Dans un discours à l'attention des entreprises du numérique, Emmanuel Macron s'en est pris mardi 15 septembre à celles et ceux qui s'opposent au déploiement de la 5G, les accusant de refuser le progrès technologique. "Je ne crois pas que le modèle Amish permette de régler les défis de l'écologie contemporaine", a-t-il déclaré.

Une phrase aussitôt détournée par les principaux intéressés. Sur Twitter, l'association écologiste "Les Amis de la Terre" s'est ainsi rebaptisée "Les Amish de la Terre". "Anti-5G, anti-OGM, anti-Amazon, anti-évasion fiscale, bref anti-tout, Emmanuel Macron nous a ouvert les yeux", a ironisé l'organisation dans un texte accompagnant son logo détourné. Un message repris par de nombreuses associations de défense de l'environnement comme Greenpeace France.

Qui sont les Amish ?

La métaphore utilisée par Emmanuel Macron n'est pas anodine. Les Amish forment une communauté protestante qui vit isolée de la société et du progrès technologique. Comme l'explique l'encyclopédie américaine Britannica, elle a été fondée à la fin du XVIIème siècle par le pasteur suisse Jakob Ammann. Ce n'est qu'au début du siècle suivant que ses membres ont commencé à émigrer en Amérique du Nord et notamment en Pennsylvanie.

Selon une étude américaine de 2018, on compte environ 330.000 Amish aux États-Unis et au Canada aujourd'hui. Ils vivent dans des congrégations autonomes et leur volonté d'échapper à la technologie les conduit par exemple à se vêtir d'habits traditionnels et à utiliser du matériel agricole non-motorisé. "Les seules machines modernes qu'ils utilisent ne fonctionnent pas à l'électricité mais grâce à d'autres sources d'énergie", poursuit Britannica. D'où la mention de "lampe à huile" dans la déclaration d'Emmanuel Macron.

Quel rapport avec la 5G ?

À lire aussi
La 5G est arrivée à Monaco. technologie
5G et Linky : faut-il avoir peur du progrès ?

L'intervention d'Emmanuel Macron est une réponse ouverte à la tribune signée dimanche 13 septembre une soixantaine d'élus locaux et nationaux réclamant un moratoire sur le déploiement de la 5G. Dans le texte publié par Le Journal du Dimanche, Yannick Jadot, le député de la France Insoumise François Ruffin ou encore la nouvelle maire de Marseille Michèle Rubirola s'inquiètent de l'impact environnemental et sanitaire de cette technologie. 

Des accusations dont Emmanuel Macron a souhaité prendre le contre-pied en les accusant de refuser le progrès. "La France est le pays des Lumières, c'est le pays de l'innovation (...) On va tordre le cou à toutes les fausses idées, a-t-il déclaré Oui, la France va prendre le tournant de la 5G parce que c'est le tournant de l'innovation". Il a également rappelé que le plan de relance prévoyait de financer le secteur du numérique à hauteur de 7 milliards d'euros.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La 5G Religions États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants