2 min de lecture Débat

Emmanuel Macron "combattant et séducteur" face aux maires, résume Alba Ventura

ÉDITO - Pendant plus de 6 heures, Emmanuel Macron a répondu aux questions de 600 maires, réunis à Grand Bourgtheroulde pour le lancement du grand débat national.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Emmanuel Macron "combattant et séducteur" face aux maires, résume Alba Ventura Crédit Image : LUDOVIC MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Marie-Pierre Haddad

Plus de 6 heures d'échanges avec les maires du département de l'Eure. À l'occasion du lancement du grand débat national, Emmanuel Macron a fait un marathon, un exercice inédit. C'était utile au moins ? 

Ce n’est jamais inutile un président qui descend dans l’arène. Même s’il y a un côté "opération rattrapage". Parce que, c’est à ces mêmes élus que le gouvernement a dit pendant des semaines et des semaines, qu’il gardait le cap ! Puis, ce sont ces mêmes élus qui portaient les mêmes revendications au Congrès des Maires, en novembre dernier où Emmanuel Macron ne s’est pas rendu.

Bon, cela dit, il n’est jamais trop tard pour renouer le dialogue. Même si l’écueil, c’est de tomber dans des discussions sur le toit de l’Église, la construction du lotissement ou la maternité qui ne sont pas des sujets du ressort d’un président.

Montrer de la "considération"

En revanche, il était utile pour ces élus d’échanger sur la loi sur les collectivités locales qui renforce les pouvoirs des régions et des interco‘, sur les dotations aux communes, ou sur les 80 km/h sur lesquels le président a dit qu’il n’y avait pas de dogme. Ce qui a dû détendre une bonne partie des maires présents dans la salle ! 

À lire aussi
Réduction de la vitesse de 90 km/h à 80 km/h (illustration) sécurité routière
Limitation à 80 km/h : une mesure qui fonctionne vraiment ?

Mais surtout ce qui était important dans ces échanges, c’était de montrer enfin de la "considération". On les a souvent entendu ces élus de proximité dans ce studio, expliquer combien ils se sentaient relégués, abandonnés, ces maires qui sont des gens polis, ils ne font pas de vague, eux ils encaissent.

La considération, l’écoute, c’est quand même ce qui est au cœur de la crise, de la fracture entre les Français et leurs gouvernants. C’est ce qui est reproché à Emmanuel Macron, sa distance, son manque de pâte humaine, sa désinvolture, et sa maladresse.

"Battling Macron"

On en a encore eu un exemple hier quand à propos des gens les plus pauvres, le président a lancé : "On va davantage les responsabiliser car il y en a qui font bien et il y en a qui déconnent". C’est pas faux… mais il y a aussi des exilés fiscaux qui déconnent. Il y aussi Benalla qui déconne.

Le président a-t-il réussi l'exercice ? Emmanuel Macron est souvent très bon dans ce genre d’exercice. C'est "battling Macron", combattant et séducteur. Il séduirait une mouche sur un mur. Il aime avoir du public autour de lui, sans doute cela lui a rappelé la campagne présidentielle.

La différence, c’est qu’il ne repart pas en campagne comme en 2017, tout frais émoulu, avec sa jeunesse et son énergie en bandoulière. Non, là, il est au pied du mur, très abîmé. Le moment est risqué et personne ne peut dire quelle sera l’issue de ce grand débat. Emmanuel Macron veut y voir un acte de 2 de son quinquennat qui commence. Ça reste à démontrer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Débat Emmanuel Macron Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants