2 min de lecture Élections régionales

Élections régionales : le vote par correspondance va-t-il revenir en France ?

ÉCLAIRAGE - La procédure, établie en 1946, avait été supprimée en 1975 au profit du vote par procuration. Une suppression dictée à l'époque par la crainte de fraudes électorales.

Des électeurs dans un bureau de vote (image d'illustration)
Des électeurs dans un bureau de vote (image d'illustration) Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

En pleine pandémie de Covid-19, il est encore difficile d'imaginer des files remplies devant les bureaux de vote lors des élections régionales, prévues en mars 2021. Au printemps, juste avant l'annonce d'un premier confinement, les élections municipales avaient été maintenues, entraînant une série de critiques à l'encontre de l'exécutif. 

L'hypothèse désormais envisagée est celle du report. C'est en tout cas ce que préconise l'ancien président du Conseil constitutionnel Jean-Louis Debré, dans un rapport commandé par le Premier ministre. Jean Castex a annoncé qu'il allait déposer un projet de loi afin de reporter les élections. 

L'ex-ministre de l'Intérieur accompagne cette préconisation d'une série de mesures à étudier. Parmi elles : favoriser le vote par procuration, en autorisant par exemple à une même personne d'être titulaire de deux procurations, ou permettre à des autorités compétentes de "se déplacer pour établir ou retirer les procurations de certaines catégories de personnes", principalement les plus vulnérables.

Une réflexion autour du vote par correspondance ou par internet

Sans se prononcer en faveur de ces procédures, Jean-Louis Debré incite néanmoins à réfléchir au "développement" du vote par correspondance ou par internet. Ce premier mode de suffrage avait été introduit en France en 1946, puis supprimé en 1975, du fait, selon le gouvernement de Jacques Chirac à l'époque et de Matignon aujourd'hui, d'un nombre de fraudes importants. 

À lire aussi
Un électeur en train de voter (illustration) élections régionales
Élections régionales : des voix s’élèvent contre la tenue du scrutin en juin

Cependant, comme le souligne l'Opinion, les cas avérés de fraudes étaient en réalité limités. Une seule annulation de scrutin liée à des dysfonctionnements avec le vote postal avait été décidée, en 1967. 

Un soutien de plusieurs personnalités politiques

Avec la crise sanitaire, le vote par correspondance bénéficie du soutien de plusieurs élus, tous partis confondus. C'est par exemple le cas du sénateur socialiste Éric Kerrouche, qui souhaite le réintroduire pour les élections régionales et départementales à venir, mais aussi du député MoDem Jean-Noël Barrot. 

Le consensus n'est cependant pas clair au gouvernement, où le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin  s'est opposé à cette hypothèse. Aux États-Unis, la pandémie a poussé à un recours massif au vote par correspondance, pourtant vertement critiqué par le président sortant Donald Trump.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections régionales Régions Vote
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants