1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. ÉDITO - "Nous France", l'écurie présidentielle de Xavier Bertrand, selon Alba Ventura
2 min de lecture

ÉDITO - "Nous France", l'écurie présidentielle de Xavier Bertrand, selon Alba Ventura

Le président de la région des Hauts-de-France a lancé son parti politique samedi 1er octobre, tandis que les Français ont bien d'autres choses en tête.

Xavier Bertrand le 1er octobre 2022.
Xavier Bertrand le 1er octobre 2022.
Crédit : Sameer Al-DOUMY / AFP
ÉDITO - "Nous France", l'écurie présidentielle de Xavier Bertrand, selon Alba Ventura
00:02:35
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura - édité par Florine Boukhelifa

Ce week-end, un nouveau parti politique a vu le jour. Xavier Bertrand a ainsi lancé "Nous France" samedi 1er octobre, un mouvement "moderne, jeune et rassembleur", selon ses mots. Difficile pourtant d'y voir un début de mouvement. Le président de la région des Hauts-de-France est parti avant de revenir, puis de perdre à la primaire des LR où il est arrivé en quatrième position, sèchement battu par ses propres amis. Désormais, il crée son parti, qui est en réalité son écurie présidentielle pour 2027.

Moins de six mois après l'élection présidentielle, les législatives et dans un contexte d'inflation, de pouvoir d'achat tendu et de guerre en Ukraine, difficile de croire que les Français s'intéressent au lancement d'un énième parti politique. Nous sommes beaucoup trop loin de l'élection pour que cette annonce ait un quelconque effet.

Xavier Bertrand s'est alors lancé pour prendre date, car en politique vous n'existez pas si vous ne bougez pas. Peu importe si ce dernier, dans l'amertume de sa défaite, avait laissé penser qu'il abandonnerait la politique : ces animaux-là n'abandonnent jamais. Il ne peut pas se résoudre à voir un Laurent Wauquiez prêt à monter sur le ring ou encore un Édouard Philippe qui s'échauffe.

La politique du quotidien plus importante

Cette compétition politique passe au-dessus de la tête des Français. Non pas que ces derniers ne s'intéressent pas à la politique, mais ils s'intéressent davantage à ceux qui sont dans l'action. Ils regardent qui est efficace pour leur quotidien et non qui pourrait l'être dans cinq ans.

À écouter aussi

Si le lancement de ce nouveau mouvement n'a pas d'impact sur la vie des Français, qui ne croient plus à l'homme (ou à la femme) providentiel qui va tout régler, cela ne signifie pas que Xavier Bertrand a fait tout cela pour rien. Ce dernier dit notamment qu'il veut un parti de solutions et qu'il soutiendra la réforme des retraites, il ne peut pas dire autre chose après avoir soutenu celle de François Fillon.

Alors, que les acteurs politiques travaillent à la construction d’un discours politique, réfléchissent à de nouvelles idées, labourent le terrain et mettent en place des relais dans les régions est normal, mais qu'ils n'attendent pas des bravos et des applaudissements. Qu'ils n'attendent pas non plus une attention particulière de la part de Français qui, essorés, ont bien d'autres soucis en tête.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.