1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. ÉDITO - Le FN a 50 ans : pas de fête pour le RN qui préfère travailler à sa crédibilité
2 min de lecture

ÉDITO - Le FN a 50 ans : pas de fête pour le RN qui préfère travailler à sa crédibilité

Le Front national a 50 ans, ce mercredi 5 octobre, mais le RN ne fera pas la fête. Marine Le Pen regarde devant et pas derrière.

Jordan Bardella et Marine Le Pen
Jordan Bardella et Marine Le Pen
Crédit : JULIEN DE ROSA / AFP
ÉDITO - Le FN a 50 ans : pas de fête pour le RN qui préfère travailler à sa crédibilité
00:02:46
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura - édité par Marie-Pierre Haddad

Pas de fête pour les 50 ans du Front national. Trop encombrant pour Marine Le Pen ? Il n’y a pas un sou pour faire la fête au RN. Les finances du parti sont dans un sale état. La dette du RN est 23 millions d’euros. L’argent des législatives n’arrivera pas avant le mois de juin et pour combler Marine Le Pen est obligée de lancer un emprunt auprès de ses adhérents.

Donc vous imaginez bien que Marine Le Pen n’allait pas mettre un copeck pour célébrer le FN. Qui plus est un parti qu’elle s’est employée à effacer. Non, c’est Jean-Marie Le Pen qui va le fêter à 94 ans. Il a déjà prévu une "garden party" sans sa fille.

Marine Le Pen a-t-elle définitivement fait une croix sur le FN ? Il y a quand même un colloque à l’Assemblée qui est organisé, histoire de ne pas froisser les quelques historiques qui sont toujours là, mais Jean-Marie Le Pen n’est pas invité. Parce que "Jean-Marie Le Pen" c’est trop connoté pour le Rassemblement national de Marine Le Pen.

Marine Le Pen s’est échinée à se débarrasser de l’image provocatrice de son père

Alba Ventura

Jean-Marie Le Pen, c’est le point de détail, les saluts hitlériens, les chants nazis… Marine Le Pen dit aujourd’hui que grâce au FN de l’époque de son père, les questions d’immigration, des dangers de la mondialisation ont été mises au débat mais enfin pendant plus de 10 ans elle s’est échinée à se débarrasser de l’image provocatrice de son père sur tous ces sujets.

À écouter aussi

Pendant plus de 10 ans, elle s’est attachée à construire à l’inverse une image plus présentable. Pour cela il a fallu sacrifier le père : elle l’a exclu. Les chiffres parlent d’eux même : le RN, c’est le premier groupe d’opposition aujourd’hui à l’Assemblée. Alors Marine Le Pen n’a toujours pas, elle-même, réussi à prendre le pouvoir mais incontestablement elle a marqué des points.

Objectif : respectabilité

Le Monde publie une étude très intéressante sur les fractures françaises avec Ipsos, la fondation Jean Jaurès et le CEVIPOF. Cette étude qui fait le parallèle entre LFI et le RN. Entre les deux pôles de radicalité représentés à l’Assemblée, aux yeux des Français, les députés RN se décrédibilisent moins que ceux de la France insoumise. Ils sont moins dans la radicalité et plus pragmatiques.
 
Mais souvenez-vous : Marine Le Pen a imposé la cravate à ses députés alors que les Insoumis venaient sans. Elle a exigé de ses troupes un comportement irréprochable. Il y a des ministres qui racontent que lorsqu’ils se rendent sur le terrain, ils sont accueillis par une contre-manif quand ils sont dans une circonscription LFI, tandis que l’accueil est républicain quand ils vont dans une circo détenue par un député RN.

Etre "respectable", c’est toute l’entreprise de Marine Le Pen. Elle sera toujours une Le Pen. Ce nom ne peut pas être changé mais elle aura réussi à changer l’image que les gens ont de son parti.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.