1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. ÉDITO - Face aux menaces islamistes, ne pas rester silencieux
2 min de lecture

ÉDITO - Face aux menaces islamistes, ne pas rester silencieux

La journaliste Ophélie Meunier et un témoin ont été placés sous protection policière après un reportage de l'émission "Zone interdite" (M6) sur les dérives communautaires à Roubaix.

La ville de Roubaix dans le Nord
La ville de Roubaix dans le Nord
Crédit : RTL
ÉDITO - Face aux menaces islamistes, ne pas rester silencieux
00:02:58
ÉDITO - Face aux menaces islamistes, ne pas rester silencieux
00:02:58
L'Edito Politique Olivier Bost
Olivier Bost - édité par Florine Boukhelifa

Depuis la diffusion d’un reportage sur l’islam radical dans Zone interdite, sur M6, la journaliste Ophélie Meunier, menacée de mort, a été placée sous protection policière.

Il ne faut pourtant et surtout pas rester silencieux.

 

Avant de parler de politique, il faut d’abord bien regarder les choses en face : aujourd’hui, montrer comment des islamistes gangrènent des villes ou des quartiers vaut des menaces de mort et nécessite une protection policière, ce qui arrive à notre consœur Ophélie Meunier. L’un des témoins à visage découvert dans ce reportage de M6 est également visé par des menaces et a lui aussi été placé sous protection.

À lire aussi


Avant eux, Mila, une adolescente qui s’était moquée de la religion musulmane, a dû vivre cachée et sous protection. Ce qui est menacé à travers eux, ce sont des libertés fondamentales : celle de pouvoir informer, de pouvoir parler librement d’une religion ou de ses dérives. Des libertés nous permettent de dire que nous sommes en démocratie.


Bien qu'il ne s'agisse pas du premier reportage sur les dérives communautaires et l'islamisme, l’enjeu est que ce ne soit pas le dernier. Car comme le souligne fort justement l’avocat de Charlie HebdoRichard Malka, lors d'une interview au Point, s'il n’y a pas de réaction collective face à ces menaces, il n’y aura plus aucun reportage sur l’islam radical et on ne pourra plus parler de cette religion, ni même de fanatisme et d’intégrisme.

Pas de sujets interdits à l’approche d’une présidentielle

À ses yeux, ne pas réagir correspond à laisser prospérer l’islam radical. L’avocat de Charlie Hebdo et de Mila sait malheureusement trop bien de quoi il parle : il vit aussi sous protection policière depuis 2015, soit depuis 7 ans.

 
N’est-ce pas un sujet "délicat", à deux mois et demi de l’élection présidentielle ? Le reportage montre une réalité, celle de la façon dont l’islamisme s’installe grâce à un mélange de communautarisme, de ghettoïsation dans des quartiers très pauvres et souvent avec le clientélisme de certains élus. Il ne peut pas y avoir de sujets interdits à l’approche d’une présidentielle. Le silence profite aux islamistes et l'erreur est de croire que la description de cette réalité sert une cause politique.

 

Parmi les politiques, il y a des idiots utiles, pour ne pas dire des complices de l’islamisme. Les pires sont ceux qui ne veulent pas voir, comme Jean-Luc Mélenchon et la France Insoumise. Pour eux, ce reportage est la stigmatisation d’une ville, Roubaix, et rien d’autre.

L’extrême-gauche est ambiguë avec l’islamisme. À l’inverse, Éric Zemmour confond volontairement les 5 millions de musulmans en France avec les salafiste et les frères musulmans. Pour lui, les musulmans doivent abandonner l’islam.

En attendant, les islamistes prospèrent quand on refuse de voir ce qu’ils font, quand la peur l’emporte et quand nous abandonnons nos grands principes.

RTL apporte son soutien a toutes les personnes menacées : au témoin qui apparaît dans le reportage , ainsi qu’à la journaliste réalisatrice de l’enquête et du documentaire et à notre consœur de RTL et de M6, Ophélie Meunier.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/