1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Des soignants ont-ils vraiment tourné le dos à Emmanuel Macron lors d'une visite ?
3 min de lecture

Des soignants ont-ils vraiment tourné le dos à Emmanuel Macron lors d'une visite ?

Des images montrent des soignantes tourner le dos au Président. Sur d'autres, elles semblent bien attentives.

Le président Macron en visite à l'hôpital de Poissy
Le président Macron en visite à l'hôpital de Poissy
Crédit : YOAN VALAT / POOL / AFP
Coline Daclin

Le président de la République, son ministre de la Santé et devant eux, deux soignantes qui leur tournent le dos. La scène a été tournée et prise en photo mercredi 17 mars, dans l'après-midi, lors d'une visite de l'exécutif au centre hospitalier de Poissy/Saint-Germain-en Laye dans les Yvelines.

Pour de nombreux soignants, après des années de revendications pour plus de moyens à l'hôpital et un an sur le front face à l'épidémie de Covid-19, l'image est symbolique. Pour les adversaires politiques d'Emmanuel Macron aussi.

"J'admire le courage et le stoïcisme de ces infirmières et soignantes, quasi dos tourné, qui encaissent sans broncher le discours d'auto-satisfaction d'un Président arrogant, déconnecté, qui a fragilisé l'hôpital et continue de supprimer des lits", tacle Julien Bayou, secrétaire national d'EELV. "Le seul cinema ouvert, l'hôpital de Poissy. Figurants, de dos, les soignants, muets, ivres de fatigue et d'exaspération... Guest stars, Macron, Véran et une réplique jupiteriennement historique : 'On fera ce qu'on doit faire...' Quel navet !", ajoute Isabelle Balkany.

Des plans larges contradictoires

Rapidement, Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté prend la défense du Président. Elle poste une photo sur Twitter où on voit Emmanuel Macron de dos, les mains jointes en signe de remerciement face à des soignants qui le prennent en photo. Une image qui date du 31 décembre 2020, relève le HuffPost.

À lire aussi

Sur d'autres photos, prises par l'AFP le 17 mars, on observe toutefois que le Président fait face à une assemblée de personnel médical qui semble attentive. On aperçoit de nouveau les deux soignantes, qui regardent cette fois Emmanuel Macron. 

Les deux femmes à l'avant semblent bien regarder le Président
Les deux femmes à l'avant semblent bien regarder le Président
Crédit : YOAN VALAT / POOL / AFP

Mercredi 17 mars, le site Actu.fr rapporte qu'un représentant de la CGT aurait assuré que l’action était bien "volontaire". "C’était pour lui faire comprendre que sa venue n’allait pas tout résoudre", indique le syndicaliste. 

De son côté, la direction de l'hôpital dément auprès de 20 Minutes. "Aucun professionnel n’a souhaité tourner le dos ostensiblement à Emmanuel Macron. Ces personnes étaient à l’angle, du côté de la sonnette d’alarme, elles se tenaient prêtes pour aller voir les patients ou les familles", soutient le centre hospitalier auprès du média.

"Totalement erroné" pour le maire

Le maire LR de Saint-Germain-en-Laye, Karl Olive, a témoigné de ce qu'il avait vu lors de cette visite au micro de RTL. Pour lui, dire que les soignantes tournent le dos pour signifier leur ennui ou leur opposition est "totalement erroné". "Les infirmières en question ont même pris sur leur temps de repos pour venir échanger avec le président de la République".

De son côté, le ministère de la Santé a réagi auprès du HuffPost : "Ce n’est pas à la hauteur de l’enjeu que de faire de la politique sur une image", a-t-il déclaré. "Vous avez beaucoup de monde, des caméras, des gens qui s’expriment, vous avez des gens qui sont fatigués. Au moins, ça peut mettre en exergue la fatigue des soignants et le besoin qu’on a de prendre des mesures plus importantes, et à faire attention à notre santé pour nous protéger et les protéger.”

Qu'il s'agisse d'un simple changement de position des soignantes, de fatigue ou d'un véritable ras-le-bol, l'image a en tout cas marqué certains soignants, qui continuent à y voir une représentation de leur propre malaise à l'hôpital.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/