3 min de lecture Jean Castex

Déconfinement : ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

ÉCLAIRAGE - Le gouvernement a expliqué les contours de la deuxième phase du déconfinement, qui sera plus stricte que prévue.

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Coronavirus : un déconfinement le 15 décembre, mais un couvre-feu renforcé Crédit Image : THOMAS SAMSON / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Coline Daclin Journaliste

Le gouvernement s'est adressé aux Français sur le déconfinement dans une conférence de presse ce jeudi 10 décembre. Face à la situation sanitaire, qui connaît un "plateau" voire une nouvelle augmentation du nombre de cas, le Premier ministre a annoncé qu'il y aurait bien "une nouvelle étape" de déconfinement mais avec des règles plus strictes.

En effet, le seuil fixé par le président de la République Emmanuel Macron, qui était de 5.000 cas par jours, est loin d'être atteint. À ce jour, on compte environ 14.000 nouveaux cas de coronavirus par jour. Seul le taux d'occupation en réanimation est bien passé sous la barre des 3.000, mais pourrait repartir à la hausse en cas de relâchement, selon Olivier Véran.


Tout d'abord, l'attestation de sortie en journée ne sera plus nécessaire dès le 15 décembre, comme il était prévu initialement. Il sera également possible de se déplacer entre les régions.

Un couvre-feu entre 20 heures et 6 heures.

Un couvre-feu sera imposé, mais il commencera plus tôt, à 20 heures, au lieu de 21 heures. Entre 20 heures et 6 heures du matin, il sera donc possible de sortir uniquement avec une attestation et pour des motifs stricts : le trajet entre le domicile et le lieu de travail, les déplacements pour des raisons de santé, pour un "motif familial impérieux" et les déplacements liés à des missions d'intérêt général, ou pour sortir son animal de compagnie.

À lire aussi
Paris
Coronavirus : la mairie va proposer un confinement de Paris pour trois semaines

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a par ailleurs promis un "renforcement" des contrôles des forces de l'ordre. 

Jean Castex a toutefois semblé exclure l'obligation d'un isolement en cas de symptômes car la mesure "ne fait pas consensus". "Nous devons donc orienter nos pistes d'amélioration vers l'accompagnement renforcé des personnes malades."

Le réveillon du Nouvel an également sous couvre-feu

Le couvre-feu devait être suspendu pour le réveillon de Noël et celui du Nouvel an. Finalement, ce sera bien le cas à Noël, mais pas pour le 31 décembreEntre 20 heures et 6 heures, "on ne pourra pas circuler" le soir du Nouvel an, a indiqué Jean Castex. "Plus de 100.000 policiers et gendarmes" seront mobilisés pendant cette nuit pour contrôler les Français, a ajouté Gérald Darmanin.

Le gouvernement a considéré que Noël "occupe une place à part" dans nos vies. Une règle seulement devra être respectée : "pas plus de six adultes à la fois", a déclaré le Premier ministre.

Pas de réouverture des théâtres et cinémas

Autre modification par rapport au schéma de déconfinement initial : les cinémas, théâtres, musées, et tous les lieux recevant du public ne pourront pas rouvrir le 15 décembre. "Si nous nous laissons tenter par l'ouverture des salles, la situation sanitaire pourrait être pire en janvier", a déclaré Jean Castex.

Les règles sur les lieux de culte resteront par ailleurs les mêmes après le 15 décembre.

Se faire tester avant Noël, pas forcément une bonne idée

Le ministre de la Santé Olivier Véran a également rappelé à l'occasion de cette conférence de presse que se faire tester avant les fêtes de Noël expose à des risques. En effet, il se peut que le test soit négatif alors que la personne est bien malade, notamment s'il est fait trop tôt. "Il faut éviter l'engorgement des laboratoires et des pharmacies qui réalisent ces tests", a indiqué Olivier Véran, qui a demandé aux Français de ne pas utiliser "le test comme une sorte de totem d'immunité", indique le ministre.

Le gouvernement a également indiqué qu'il comptait renforcer sa stratégie du "tester, alerter, protéger" avec un objectif en particulier : "approcher le 100% de résultats en moins de 24 heures et même en moins de 12 heures".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean Castex Gouvernement Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants