1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Débat Macron/Le Pen : Emmanuel Macron avait un côté "boxeur", Marine Le Pen un côté plus "statique", analyse une spécialiste
1 min de lecture

Débat Macron/Le Pen : Emmanuel Macron avait un côté "boxeur", Marine Le Pen un côté plus "statique", analyse une spécialiste

La maître de conférences en rhétorique Amélie Blanckaert a analysé le langage corporel et les émotions des deux candidats lors du débat de l'entre-deux tours.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen, le 20 avril 2022
Emmanuel Macron et Marine Le Pen, le 20 avril 2022
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Débat Macron/Le Pen : Emmanuel Macron avait un côté "boxeur", Marine Le Pen un côté plus "statique", analyse une spécialiste
00:06:32
Jérôme Florin & Lison Bourgeois

Ce mercredi 20 avril, "Emmanuel Macron a clairement pris l'ascendant" "sur le plan de la bataille des idées", selon Amélie Blanckaert. La maître de conférences en rhétorique à Sciences Po a d'abord utilisé la métaphore du tennis : "On pourrait dire qu'il monte au filet et qu'elle joue en fond de cours". Avant de conclure simplement : "Il est en attaque et elle en défense".
 
Invitée au micro de RTL ce jeudi 21 avril, la spécialiste de l'art oratoire détaille la posture des deux candidats lors du débat. Selon Amélie Blanckaert, Marine Le Pen "se débat plutôt bien". "Elle réussit son objectif de rester calme", note-t-elle. "Tellement calme qu'on l'a parfois considérée comme trop calme, trop en retrait", ajoute Amélie Blanckaert. 

"Au fond, on ne peut pas comprendre ce débat si on ne le lit pas à la lumière de 2017", poursuit-elle. "Elle est vraiment en retrait, elle n'ose pas et on le voit", note la spécialiste. "Même si elle a de l'aplomb, elle hésite, et on la voit moins sûre d'elle et plus fatiguée au fil du débat", commente Amélie Blanckaert. 

À l'inverse, Emmanuel Macron conserve sa bonne position selon la spécialiste de l'art oratoire. "Au début, Emmanuel Macron se tourne trop souvent vers les journalistes et ne regarde pas assez la caméra. Je pense qu'il avait la volonté de parler à tout le monde, mais à l'écran ça ne passait pas pour une bonne gestuelle".

"Sa ligne de défense c'était d'aller au front. Il a un côté un peu boxeur alors qu'elle est plus statique. Ça lui donne un côté un peu plus maitrisé mais aussi fatigué", conclut Amélie Blanckaert. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/