2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : pourquoi la Seine-Saint-Denis n'a pas été confinée

Olivier Véran a expliqué vendredi 4 mars pourquoi le département francilien n'a pas été confiné, alors que son taux d'incidence est similaire à celui du Pas-de-Calais.

À Arras, comme dans tout le Pas-de-Calais, un confinement le week-end est instauré pour 4 week-ends dès samedi 6 mars.
À Arras, comme dans tout le Pas-de-Calais, un confinement le week-end est instauré pour 4 week-ends dès samedi 6 mars. Crédit : DENIS CHARLET / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

C'est l'une des décisions qui a suscité le plus d'incompréhension de la part d'une partie de la population, ainsi que de personnalités politiques. Le département du Pas-de-Calais a été placé en confinement pour les quatre prochains week-ends, à l'inverse de la Seine-Saint-Denis alors que les taux d'incidence dans ces territoires sont très similaires. Interrogé à ce sujet vendredi 5 mars, Olivier Véran a apporté des précisions. 

"La charge sanitaire hospitalière n'est pas la même dans la région Hauts-de-France et en Île-de-France", a ainsi expliqué le ministre de la Santé sur BFMTV. Au-delà de cette différence qui concerne l'un des indicateurs de mesure de l'épidémie, Olivier Véran a apporté une autre précision. 

"Et la Seine-Saint-Denis c'est toute l'Île-de-France parce qu'il y a de telles interactions sociales entre un département francilien et un autre que mettre en place des mesures le week-end en Seine-Saint-Denis ça voudrait dire les mettre en place dans toute l'Île-de-France. Or si cela pouvait se discuter dans le département de la Seine-Saint-Denis, dans un certain nombre de départements limitrophes ce n'était pas indispensable à ce stade," a-t-il ajouté.

Marine Le Pen monte au créneau

Il n'est pas possible de confiner un seul département en région parisienne, comme on peut le faire en région, c'est en substance l'explication du gouvernement à ce traitement inégal. Mais cela n'a pas convaincu Marine Le Pen, députée du Pas-de-Calais, qui est montée au créneau sur Twitter : "Encore une décision totalement arbitraire ! Alors que le taux d'incidence est le même dans le #PasDeCalais et le 93, les habitants du premier sont confinés alors que ceux du second y échappent. Pourquoi ? Les Français ne supportent plus ces décisions sans queue ni tête !"

À lire aussi
vaccin
Coronavirus : la vaccination ouverte aux plus de 55 ans dès lundi

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, a lui aussi pointé jeudi sur RTL ce qui à son sens représente encore une décision incohérente du gouvernement. Mais ce dernier, par l'intermédiaire d'Olivier Véran, a indiqué préférer rester "encore en surveillance active, en vigilance". En parallèle, il appelle à des tests massifs, qu'à aider les personnes éloignées des centres de vaccination à y accéder. Des efforts afin de "gagner encore du temps sur ce virus et cette épidémie".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Coronavirus France Olivier Véran
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants