2 min de lecture Coronavirus France

Commerces : des restrictions "injustes" et "incomprises", estime Yohann Petiot sur RTL

INVITÉ RTL - Le directeur général de l'Alliance du commerce revient sur les mesures annoncées jeudi par le Premier ministre dans les départements sous surveillance.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Commerces : des restrictions "injustes" et "incomprise", estime Yohann Petiot sur RTL Crédit Image : ERIC PIERMONT / AFP | Crédit Média : Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Agnès Bonfillon
Agnès Bonfillon édité par Jérémy Billault

Pas de confinement le week-end dans les départements sous surveillance, excepté pour le Pas-de-Calais, mais de nouvelles restrictions pour les commerces. Les centres commerciaux non-alimentaires de plus de 10.000 m² seront fermés dans les "départements à risque" face à la progression du Covid-19, selon l'annonce de Jean Castex jeudi.

"On a toujours du mal à comprendre pourquoi le commerce est stigmatisé, réagit sur RTL Yohann Petiot, directeur général de l'Alliance du commerce. Alors qu'on sait depuis plusieurs études que les commerces ne sont pas des lieux de contamination. La fermeture de nouveaux commerce est toujours mal comprise et vécue comme injuste.

Tous les commerces ne sont pas concernés par ces nouvelles restrictions. "Aujourd'hui, une partie de nous était soulagée, car nous avons évité un confinement plus large, il y a une part de soulagement. Mais dans le même temps, depuis le 31 janvier, 25.000 grands magasins sont fermés en France et s'ajoute la fermeture de 150 centres commerciaux dans ces 23 départements sous surveillance, soit 5.000 à 6.000 commerces."

"Les entreprises sont dans une situation beaucoup plus fragile qu'elles ne l'étaient l'année dernière, précise-t-il, car elles ont subi trois mois de fermeture en 2020."

À lire aussi
revenu
Les infos de 7h30 - Impôts 2021 : ce qu'il ne faut pas déclarer

La décision de fermer tel ou tel magasin revient au préfet. Mais, selon Yohann Petiot, chacun ne va pas pouvoir tenter sa chance. "Les règles sont fixées nationalement et semblent être connues de tous, explique-t-il. Le ministre nous a indiqué une préférence pour une application nationale de ces règles." Les mêmes règles partout, pour tous, donc.

Ces nouvelles restrictions concerneront également le click and collect, une autre source d'indignation pour les commerces concernés.

"Dans les départements sous confinement, pour les magasins fermés le week-end de moins de 5.000 m², ils sera possible de maintenir le click and collect et les activités de livraison. Mais, explique-t-il, les centres commerciaux de plus de 10.000 m² dans les départements sous surveillance et 20.000 dans les autres départements, ne le peuvent pas. C'est une décision injuste et incomprise. Cela permettrait de maintenir un peu d'activité."

Lire la suite
Coronavirus France Commerce Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants