2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : pas de passe-droit pour les politiques

ÉCLAIRAGE - Tandis que la France se confine afin de vaincre le coronavirus, les politiques sont contraints aux même réglementations. Confinement, autorisations de sorties... Ils n'ont pas de passe-droit.

>
Coronavirus : les politiques n'ont pas de passe-droit Crédit Image : Ludovic Marin / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
William Galibert édité par Marie Gingault

Ce sera peut-être l’occasion de tordre le cou à certaines idées reçues ou à certaines rumeurs diffusées sur les réseaux sociaux : non les politiques ne sont pas mieux lotis que nous face au coronavirus

Il y a ceux qui travaillent toujours, qui vont au bureau, Le Président, ses ministres, quelques députés et sénateurs au parlement. Les autres, vivent la situation comme nous, ils sont confinés comme nous, ils tournent en rond comme nous… 

Pas de passe-droit pour aller acheter son pain ou promener le chien, les politiques aussi doivent remplir la fameuse attestation de déplacement dérogatoire. Pas de traitement secret, ni même de vaccin caché auxquels les élus pourraient avoir accès, et pas de tests préventifs non plus. Ça, le ministre de la culture Franck Riester et la secrétaire d’État Brune Poirson pourraient vous le confirmer. Ils ont été priés de rester chez eux après avoir ressenti les premiers symptômes de la maladie.

Au gouvernement, on s'organise

À l’Assemblée, le dernier décompte faisait état de 26 députés atteints par le coronavirus, 26 députés sur 577, avec des nouvelles relativement rassurantes de leur état de santé. Quelques sénateurs sont également touchés, de même que des candidats aux municipales. Christian Estrosi, bien parti pour être réélu maire de Nice est malade. À Marseille, la candidate LR arrivée deuxième au premier tour, Martine Vassal a elle aussi été testée positive. On y rajoute donc les deux ministres Franck Riester et Brune Poirson. C'est l’occasion de répéter que le virus n’épargne vraiment personne.
 
Le coronavirus au gouvernement s'organise, comme dans n’importe quelle entreprise ou presque. À l’Elysée par exemple, on a renvoyé pas mal de gens à la maison, les couloirs et les bureaux se sont vidés. Emmanuel Macron n’a gardé que sa garde ultra rapprochée, ce qui représente moins de dix personnes. Même l’homme qui écrit les discours du Président et qui l’aide a rédiger ses allocutions est cloitré chez lui parce qu’il a côtoyé un malade. 

À lire aussi
Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, en visite de la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, le 10 juillet 2020, en compagnie de l'ex-ministre de la Culture Jack Lang et de la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian coronavirus
Coronavirus : Roselyne Bachelot "vit dans la hantise d'une seconde vague"

Au dernier conseil des ministres, seuls les essentiels étaient présents, comme les ministres de l’Intérieur Cristophe Castaner ou de l’économie Bruno Le Maire, les autres participaient par video conférence. Quand le Chef de l’Etat se déplace, il le fait en format ultra resserré, avec seulement un ou deux journalistes présents, chargés de transmettre à tous les autres. Les ministres eux, ne vont plus sur les plateaux, ils ont reçu des consignes, ils restent dans leurs bureaux pour répondre aux interviews.

Comité restreint dans l'hémicycle

Concernant l'Assemblée et le Sénat, on leur reproche souvent de ne pas être assez nombreux dans l’hémicycle, mais là, c'est parce qu'il n'y a pas le choix. Les travaux ont repris pour faire passer des textes urgents pour faire face au coronavirus.  

Chaque groupe parlementaire a eu le droit d’envoyer trois de ses représentants seulement en séance ou en commission. En ce qui concerne les votes, il y aura une sorte de système de procuration : chaque président de groupe, votera pour l’ensemble des siens. Le but étant bien sûr, d’éviter les risques de contamination.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants