1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : "Trop tôt pour dire si on va vers des reconfinements", dit Macron

En visite dans un hôpital de Pontoise ce vendredi, Emmanuel Macron a rappelé la stratégie du gouvernement pour freiner la progression du virus.

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Coronavirus : "Trop tôt pour dire si on va vers des reconfinements", dit Macron Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP / POOL | Crédit Média : Vincent Derosier | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 1
Vincent Derosier édité par William Vuillez

Emmanuel Macron s'est rendu ce vendredi 23 octobre dans un hôpital du Val-d'Oise. Le chef de l'État s'est entretenu avec les soignants du centre hospitalier René Dubos de Pontoise, au lendemain du discours aux accents dramatiques de Jean Castex qui a averti les Français : "le mois de novembre va être éprouvant". 

Le président a profité de cette visite pour préciser sa stratégie pour les prochaines semaines. "Au moins jusque début décembre, nous auront tout ce qui a été annoncé par le gouvernement. Ces mesures, de manière certaine, n'ont pas vocation à être réduites, mais elles seront peut-être renforcées si elles ne sont pas suffisamment efficaces. Soit en s'étendant géographiquement, soit en regardant les lieux, les moments où au fond, l'épidémie se propage le plus vite, pour réduire à chaque fois ces occasions", a souligné Emmanuel Macron. 

"Il est trop tôt aujourd'hui pour dire si on va vers des reconfinements locaux ou plus large", a-t-il précisé. "Dès qu'on aura suffisamment freiné la circulation du virus, c'est-à-dire qu'on sera revenu à environ 3.000 à 5.000 cas par jour, on réadaptera une stratégie différente. Les prochaines semaines sont des semaines où on doit tous faire un effort, pour nos soignants et pour freiner le virus", ajoute le président, en précisant qu'"on devra alterner entre ces stratégies vraisemblablement jusqu'à l'été prochain". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Santé Gouvernement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants