3 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : Jean Castex, du "monsieur déconfinement" au "monsieur reconfinement"

DÉCRYPTAGE - Révélé auprès du grand public pour avoir mis en place le déconfinement de la France en mai dernier, Jean Castex concentre désormais toutes les critiques et se retrouve dans une position plus que jamais délicate.

Jean Castex, le 29 octobre 2020
Jean Castex, le 29 octobre 2020 Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Confinement, le retour. Emmanuel Macron a exhorté les Français à rester chez eux, pour faire face à la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus et désengorger les hôpitaux saturés. Le président de la République a ainsi dévoilé les grandes lignes de ce nouveau confinement qui a subi des ajustements depuis mars dernier. Une situation qui va durer jusqu'au 1er décembre "a minima"

Jean Castex doit annoncer les contours de la mise en place de ce confinement, lors d'une conférence de presse à 18h30. La veille de l'allocution télévisée du président de la République, le Premier ministre avait reçu les chefs de parti à Matignon dans le but des les consulter sur les différentes mesures à l'étude. 

Mais la réunion a tourné au fiasco, selon les dires du patron des Républicains Christian Jacob, mais aussi de la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen, du premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure et du numéro 2 de la France insoumise Adrien Quatennens

Castex concentre les critiques

Dans la foulée des annonces d'Emmanuel Macron, les oppositions ont pointé du doigt la responsabilité du gouvernement dans la crise sanitaire actuelle. Un manque d'anticipation reproché en particulier au Premier ministre. 

À lire aussi
Emmanuel Macron, le 21 novembre 2020 Coronavirus France
DIRECT VIDÉO - Coronavirus et confinement : suivez l'allocution d'Emmanuel Macron

L'ancien président de la République François Hollande avait estimé, en amont de la prise de parole du président de la République, que le déconfinement "a été trop rapide" en mai et que "la rentrée de septembre a été sûrement organisée de manière trop optimiste".  

Au micro de RTL, le chef des députés Les Républicains Damien Abad a critiqué un gouvernement "submergé par la situation" et a souligné le "déconfinement raté" de mai dernier. Un commentaire qui revient aussi dans les rangs de la France insoumiseJean-Luc Mélenchon a estimé que "le déconfinement est un échec. L'épidémie est hors de contrôle. Le président aussi". 

À l'origine de l'élaboration du déconfinement

L'heure des comptes a donc sonné pour Jean Castex. L'actuel Premier ministre avait été révélé auprès du grand public comme étant l'architecte du déconfinement. Un poste sous haute tension, présenté comme un périlleux exercice technique, visant à protéger les Français du coronavirus et à relancer la machine économique stoppée nette depuis trois mois. Une étape réussie, selon le sommet de l'État, qui n'a eu de cesse de louer les talents de son "monsieur déconfinement". 

Son CV, le déconfinement et le fait qu'il fasse consensus à droite comme à gauche seront d'ailleurs des éléments décisifs au moment de la nomination de Jean Castex pour succéder à Édouard Philippe à Matignon. Désormais, ce sont pour ces qualités autrefois vantées qu'il fait l'objet des critiques les plus aiguisées des oppositions. 

Une cote de popularité qui perd quatre points

Jugé trop technocrate, le chef du gouvernement peine à marquer les esprits. La cote de confiance envers Emmanuel Macron a baissé de trois points en un mois pour s'établir à 32%, alors que celle du Premier ministre, Jean Castex, perd quatre points et atteint 28%, selon un sondage Elabe pour Les Échos et Radio classique. Il s'agit de la seconde baisse consécutive pour le couple exécutif, alors que Jean Castex recueillait la confiance de 43% des sondés lors de sa nomination à Matignon, en juillet. 

Le gouvernement fait bloc aux côtés de son Premier ministre. Sur RTL, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a dénoncé "l'Himalaya de mauvaise foi" des oppositions. "Ces gens ont quatre mois de retard (...) Les malades que l'on voit arriver aujourd'hui ne sont pas liés au déconfinement fait il y a quatre mois", leur répond-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Jean Castex
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants