1 min de lecture Éducation nationale

Coronavirus : en cas de déconfinement, "il y aura cours jusqu'au 4 juillet", dit Blanquer

INVITÉ RTL - Avec l'annulation des épreuves du baccalauréat, les établissements scolaires seront libres au mois de juin. Par conséquence, si le confinement est terminé, Jean-Michel Blanquer prévoit qu'il y ait classe jusqu'au 4 juillet.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Jean-Michel Blanquer était l'invité de RTL du 6 avril 2020 Crédit Image : LUDOVIC MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura édité par Marie Zafimehy

Épreuves du bac annulées, cours assurés dans les lycées. C'est l'objectif affiché par Jean-Michel Blanquer sur RTL jeudi 6 avril. La session 2020 du baccalauréat étant évaluée intégralement en contrôle continu, les établissements scolaires ne seront pas encombrés par l'organisation des examens pendant le mois de juin. Une situation qui conduit le ministre de l'Éducation nationale à souhaiter que les cours puissent s'y dérouler normalement si le déconfinement est acté.

"Les établissements ne seront pas pris par les examens en juin comme c'était le cas habituellement, donc les élèves auront réellement cours jusqu'au 4 juillet dès lors que le confinement serait terminé", a-t-il expliqué au micro d'Alba Ventura. Pour le moment les établissements scolaires sont fermés jusqu'au 4 mai, mais il se peut que cette date soit repoussée. "Cela relève de ce que diront les autorités sanitaires sur l'évolution de l'épidémie", a complété Jean-Michel Blanquer.

Le ministre de l'Éducation a par ailleurs insisté sur la nécessité pour les élèves de continuer à travailler et de ne pas se relâcher malgré l'enseignement à distance. Comme d'habitude, les jurys de notation du baccalauréat prendront en compte les notes, mais aussi l'assiduité et le comportement des candidats et candidates pour prendre leur décision. Enfin, pour s'assurer que le diplôme soit équitable prendront également en compte "les différences de notation", a insisté Jean-Michel Blanquer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Baccalauréat Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants