1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Concert-test d'Indochine : à quoi va-t-il servir ?
2 min de lecture

Concert-test d'Indochine : à quoi va-t-il servir ?

En comparant deux groupes, l'un qui aura assisté au concert et l'autre non, les autorités tenteront de déterminer si le risque de contamination est plus fort lors de ces événements.

La marée humaine au concert d'Indochine à l'AccorHotels Arena le 14 novembre 2018
La marée humaine au concert d'Indochine à l'AccorHotels Arena le 14 novembre 2018
Crédit : Maxime Villalonga pour RTL.fr
Concert-test d'Indochine : à quoi va-t-il servir ?
02:23
Odile Pouget
Animateur

Le groupe Indochine donnera ce samedi 29 mai un concert à l’Accor Hotel Arena (Paris). L'idée est de déterminer s'il y a un risque supplémentaire de contamination lorsqu'on assiste à un concert.

Mais le terme "concert" n'est pas le plus approprié, il est ici plus juste de parler d'un essai clinique orchestré par l'Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP). 7.500 volontaires entre 18 et 45 ans ont été retenus, avec des critères d'inclusion très stricts pour tous : un test antigénique négatif et pas de comorbidités. Beaucoup de candidats avec un indice de masse corporelle supérieur à 30 se sont fait recaler, car l'obésité est un facteur de risque.

Ce sera donc un concert très spécial, avec port du masque obligatoire, ventilation renforcée, pas de buvettes, mais, une  jauge normale de 5.000 participants debout dans la fosse et avec 2 à 3 personnes par mètres carrés. Tout ce qu'on nous dit de ne plus faire depuis des mois.

Des caméras pour analyser les comportements

Des caméras dotées d'intelligence artificielle vont enregistrer des milliers d'images, centrées sur le port du masque, tout au long du concert. Cela va permettre de voir à quel moment les gens se relâchent, dans quelle situation, lorsqu'ils chantent, lorsqu’ils dansent.
L'objectif, c'est de voir si on se contamine davantage dans un concert que dans la vraie vie. Pour comparer, deux groupes ont été constitués par tirage au sort. D'un côté les 5.000 "privilégiés" qui vont assister au concert. De l'autre, les 2.700 qui vont continuer à vivre leur vie. Tout le monde sera a nouveau testé à J+7 avec un prélèvement de salive. C'est en comparant le nombre de cas positifs dans  les 2 groupes qu'on va se rendre compte s'il y a un sur-risque d'infections .

À lire aussi


Si c'est le cas, on adaptera  le protocole sanitaire. On décidera peut-être de faire le test antigénique le jour même pour mieux repérer les cas positifs ou d'utiliser un masque  FFP2,  plus protecteur et retenu pour le concert test de Barcelone, ou encore de séparer la foule en plusieurs  groupes, par des barrières, pour éviter les brassages.

Les résultats de cet essai clinique arriveront fin juin. C'est sur cette étude que se fonderont les autorités pour décider de la tenue, cet automne, de grands concerts en intérieur debout et sans distanciation.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/