1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Attentat de Nice : comment Christian Estrosi a-t-il vécu le drame ?
3 min de lecture

Attentat de Nice : comment Christian Estrosi a-t-il vécu le drame ?

PODCAST - Le 14 juillet 2016, Christian Estrosi est le maire de Nice lorsqu'un camion-bélier fonce sur la foule réunie sur la Promenade des Anglais pour le traditionnel feu d'artifice. Il n'oubliera jamais.

Christian Estrosi, le 21 juillet 2017
Christian Estrosi, le 21 juillet 2017
Crédit : Patrick KOVARIK / AFP
PORTRAIT - Qui est Christian Estrosi, maire de Nice, ville endeuillée par l'attentat du 14 juillet 2016 ?
00:06:46
50. Attentat de Nice : le témoignage de Caroline, survivante endeuillée
00:27:41
Isabelle Choquet & Marie Zafimehy

Il n’oubliera jamais. Comme tous ceux qui étaient à Nice ce soir-là, sur la promenade des Anglais, Christian Estrosi vit avec le souvenir de ce cauchemar éveillé. Il y a un avant et un après. Le mal est indicible. Ce n'est qu’un an plus tard qu’il a raconté dans le détail au Parisien comment il avait vécu cette nuit-là. 

Nous sommes donc en pleine fête nationale. Il est environ 23 heures, le feu d’artifice est terminé… Monsieur le Maire quitte la promenade et passe devant le restaurant La Petite Maison, une institution niçoise, le rendez-vous des stars et des politiques. D’ailleurs ce soir-là, on y croise Bono, le chanteur du groupe U2, Éric Dupond-Moretti et le chef Alain Ducasse.

Soudain, raconte Christian Estrosi au quotidien, il est emporté par un mouvement de foule, une vague humaine qui vient de la Promenade des Anglais… Son téléphone sonne, c’est sa conseillère sécurité. Tout est dit en une phrase : "Un camion fait un ravage sur la Prom."

Comment expliquer l'inexplicable, l'injustifiable ?

Christian Estrosi

Aussitôt l’officier de sécurité l’exfiltre vers la mairie. Nouvel appel : "Le conducteur vient d’être abattu"... Le maire se met en contact avec le centre de vidéosurveillance, et découvre presque en direct les 4 minutes 30 de carnage. Un coup de fil au préfet, à sa compagne, à ses enfants… Et puis il fonce sur la promenade. "J’ai besoin de me rendre compte", dit-il.

À lire aussi

Sur place, le GIPN lui demande d’abord de mettre les mains en l’air. Vérification d’identité. Ensuite seulement, il découvre l’ampleur du drame. "Je suis projeté dans une scène de guerre, dit-il. Je vois ma promenade, ma ville, jonchée de cadavres. Ce qui m'a le plus marqué, c'est le silence. Un silence absolu. J’ai appris ce jour-là ce que voulait dire un silence de mort." 

C’est le début d’une nuit infernale. L’élu fait ce qu’il peut : il organise l’accueil des familles, il leur parle… Il les serre dans ses bras. "En tant que maire, dit-il, on voudrait absorber tout le malheur. Mais comment expliquer l'inexplicable, l'injustifiable ?"

La polémique autour de la sécurité

Comme souvent, le silence de mort est vite envahi par le vacarme de la polémique. Après l’attentat contre Charlie Hebdo, Christian Estrosi n’avait pas hésité à critiquer la politique d’Anne Hidalgo : "Si Paris avait été équipée du même réseau de caméras que le nôtre, disait-il, les frères Kouachi n’auraient pas passé trois carrefours sans être neutralisés et interpellés".

Or le camion utilisé pour l'attentat de Nice a été filmé 11 fois en trois jours sur la promenade des Anglais, sans que la police municipale intervienne. L’élu sécuritaire est pris en défaut dans sa propre ville, et de façon tragique. Pour se défendre, il attaque, il accuse l’État qui aurait sous-estimé le danger et ne lui aurait pas donné les moyens d’assurer un périmètre de sécurité étanche. L’enquête sur d’éventuelles failles est toujours en cours.

Abonnez-vous à ce podcast

>> Les Voix du crime sont avocats ou avocates, enquêteurs ou enquêtrices, proches de victimes, de suspects ou de coupables. Ces témoins-clefs se confient au micro des journalistes de RTL. Des témoignages inédits, qui apportent un éclairage nouveau sur la justice et les grandes affaires criminelles d’aujourd’hui.

Deux fois par mois, l'une de ces Voix du crime nous raconte son point de vue sur une affaire criminelle. Un podcast RTL.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.