1 min de lecture Armée

Attaque à Nice : qu'est-ce que l'opération Sentinelle, dont les effectifs vont augmenter ?

ÉCLAIRAGE - Emmanuel Macron a annoncé le passage de 3.000 à 7.000 militaires sur le sol français dans le cadre de l'opération Sentinelle. Un opération qui a vu le jour en 2015, sous François Hollande.

Une patrouille de l'opération Sentinelle à Paris (illustration)
Une patrouille de l'opération Sentinelle à Paris (illustration) Crédit : MICHEL EULER / POOL / AFP
Nicolas Barreiro

"C'est la France qui est attaquée". À Nice, sur les lieux du drame qui a coûté la vie à deux femmes et un homme, Emmanuel Macron a annoncé qu'il allait renforcer la sécurité, en passant "de 3.000 à 7.000 soldats" sur le sol français, dans le cadre de l'opération Sentinelle.

Mise en place en 2015, au lendemain de la vague d'attentats les 7, 8 et 9 janvier, cette opération rentre dans le cadre du plan vigipirate. Elle vise à protéger les sites jugés particulièrement exposés à la menace terroriste, à l'instar des écoles, des lieux de cultes où encore des monuments fréquemment visités comme la Tour Eiffel

Les soldats de l'opération Sentinelle sont facilement visibles, notamment dans les gares ou les aéroports ou encore via leurs véhicules, où il est inscrit "mission vigipirate". Si ces militaires sont formés pour la protection contre la menace terroriste, ils peuvent être appelés à d'autres occasions. Ce fut notamment le cas en mars 2020, le gouvernement les avait mobilisés afin de protéger des bâtiments officiels lors de "l'acte 18" des Gilets Jaunes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Armée Sécurité Défense
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants