2 min de lecture Sénat

Affaire Benalla : "Je ne suis en guerre contre personne", assure Larcher

Après la saisie de la justice par le Sénat dans le cadre de l’affaire Benalla, Gérard Larcher invoque "l’application du droit".

Gérard Larcher, président du Sénat (LR).
Gérard Larcher, président du Sénat (LR). Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

"Je ne suis en guerre contre personne. Pas contre l'Élysée et personne d'autre". C'est par ces mots que le président du Sénat Gérard Larcher s'est justifié à l'AFP de la décision de la Haute assemblée de saisir la justice du cas d'Alexandre Benalla, mais aussi de ceux de proches d'Emmanuel Macron

"Le sujet est d'une autre nature. C'est simplement l'application du droit, rien que le droit, tout le droit". Il s'agit aussi "du rôle et de l'autonomie d'une Assemblée et de ses instances délibératives", a souligné Gérard Larcher à l'issue du vote du Bureau du Sénat.

"J'insiste parce que j'entends déjà qu'on aurait des déclarations de guerre, qu'une fois encore on aurait outrepassé la Constitution. Non, pas du tout, nous avons simplement effectué la mission de contrôle" et ceci "dans le respect des personnes", a-t-il poursuivi. Le "débat a été à la hauteur de la mission de contrôle. Nous avons pris le temps nécessaire au débat", a ajouté le responsable Les Républicains

À lire aussi
Le siège du groupe ADP, à Tremblay-en-France parlement
Privatisation d'ADP : "Les parlementaires ont réagi comme les 'gilets jaunes'", dit Mazerolle

Une décision prise par le Bureau

"On n'a pas fait de politique ce matin", a-t-il martelé. C'est "une décision qui a été prise par une instance, le Bureau, et non pas par un agrégat de groupes politiques", a encore dit Gérard Larcher, rappelant aussi que "le Bureau n'est pas juge". 

À ses côtés, la vice-présidente centriste du Bureau, Valérie Létard, qui avait été chargée d'instruire le dossier, a fait état d'un débat "serein et respectueux", assurant elle aussi avoir "agi sur le droit rien que le droit" et réfutant un "débat politique"

Interrogé sur d'éventuels contacts en amont avec l'Élysée, Gérard Larcher a répondu : "pas du tout". "Et je dois dire que je voudrais saluer le respect de l'indépendance que j'ai eu comme président du Sénat", "nul n'a fait pression sur moi". 

"Quand les gens doutent de la démocratie, la séparation des pouvoirs ça a du sens", a poursuivi le président du Sénat, et "ça a été parfaitement respecté". La demande de saisine et les documents annexés seront transmis à la justice dans les prochains jours, a-t-il précisé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sénat Alexandre Benalla Gérard Larcher
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797262483
Affaire Benalla : "Je ne suis en guerre contre personne", assure Larcher
Affaire Benalla : "Je ne suis en guerre contre personne", assure Larcher
Après la saisie de la justice par le Sénat dans le cadre de l’affaire Benalla, Gérard Larcher invoque "l’application du droit".
https://www.rtl.fr/actu/politique/affaire-benalla-je-ne-suis-en-guerre-contre-personne-assure-larcher-7797262483
2019-03-21 16:59:02
https://cdn-media.rtl.fr/cache/oAIlK8lfyFowJGEKMTJWoA/330v220-2/online/image/2018/0406/7792910889_gerard-larcher-president-du-senat-lr.jpg