2 min de lecture Coronavirus

9.000 personnes au Puy du Fou : l'Élysée dément être intervenue

Samedi 15 août, le Puy du Fou a exceptionnellement pu accueillir 9.000 visiteurs pour son spectacle nocturne. C'est la Préfecture de Vendée qui a accordé une dérogation au parc médiéval.

Le Puy du Fou le 14 août 2020
Le Puy du Fou le 14 août 2020 Crédit : SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault et AFP

9.000 spectateurs ont pu assister à la Cinéscénie du samedi 15 août au Puy du Fou. Le parc médiéval avait préalablement obtenu une dérogation de la part de la préfecture de Vendée pour cette date. Ainsi, le parc a pu accueillir 4.000 visiteurs de plus que ce qui est autorisé actuellement.


Une marge qui a offert au parc vendéen la possibilité de recevoir presque le double de ce qu'il reçoit en ce moment. En effet, les rassemblements de plus de 5.000 personnes sont toujours interdits en France en raison de la crise épidémique liée au coronavirus. Si en temps normal le Puy du Fou peut rassembler 13.000 spectateurs pour ce spectacle, au vu de la situation actuelle cette dérogation était une véritable aubaine pour le parc. 

Cette autorisation est "valable pour le 15 août pour le moment, elle ne concerne que la Cinéscénie", a précisé Sabine Tommy-Martin, chargée de la communication et du marketing du Puy du Fou. Néanmoins, la préfecture n'exclut pas de renouveler cette dérogation lors de prochaines représentations.

Aucune intervention de l'Élysée

Les proches d'Emmanuel Macron
Partager la citation

L'annonce de cette autorisation exceptionnelle a été vivement critiquée. En effet, de nombreux concerts ou événements sportifs qui se tiennent dans des lieux beaucoup plus grands que le Puy du Fou, doivent se contenter de 5.000 personnes sans dérogation exceptionnelle.

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus : pourquoi les étudiants appellent à manifester ce mercredi ?

La polémique a pris tellement d'ampleur que les proches d'Emmanuel Macron ont dû démentir toute intervention dans ce dossier. Il n'y a "eu aucune intervention de la part de l'Élysée", a expliqué l'entourage du Président au JDD. Selon les mêmes sources, Emmanuel Macron aurait même été "surpris" de découvrir la dérogation en aurait par la suite "appelé à la vigilance et à l'équité" de traitement. 

Mardi 11 août, Jean Castex avait annoncé la prolongation de l'interdiction des événements de plus de 5.000 personnes, jusqu'au 30 octobre. Une mesure justifiée par la reprise de l'épidémie en France. Le Premier ministre a toutefois précisé que les préfets auront la "possibilité d'y déroger avec la vérification du strict respect des consignes sanitaires".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Le Puy du Fou Élysée
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants