1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. 2022 : le décor de la présidentielle se met en place

2022 : le décor de la présidentielle se met en place

ÉDITO - Emmanuel Macron, désormais président-candidat, a planté le décor pour l'élection présidentielle 2022. Il compte bien faire valoir son bilan à la tête du pays pour se faire réélire.

Emmanuel Macron, le 6 mai 2021
Emmanuel Macron, le 6 mai 2021
Crédit : Christophe ARCHAMBAULT / POOL / AFP
Le décor de la présidentielle se met en place
02:48
2022 : le décor de la présidentielle se met en place
02:42
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
Journaliste

Les acteurs de la prochaine élection présidentielle ne sont pas tous connus mais le décor a déjà commencé à se mettre en place, avec fracas, cette semaine. Et celui qui veut construire, maitriser, détail après détail ce décor, c’est Emmanuel Macron en personne.

Son plan de bataille est là, il s’est dévoilé en quelques jours à peine. Ce plan est assumé par ses proches. Le président-candidat, puisque c’est sa posture désormais, ne veut rien subir, ne pas laisser filer le temps, établir et valoriser son bilan, occuper l’espace et provoquer les évènements. Ça fait beaucoup pour un seul homme, mais Emmanuel Macron n’a jamais fonctionné autrement.

Il manœuvre, décide de tout et ne veut jamais dépendre de quiconque. Ça ne changera pas pour cette campagne de réélection. D’ailleurs, c’est lui qui en a donné le top départ. Il y a une semaine, il a annoncé qu’il se lançait dès le mois prochain dans un tour de France. En pleine campagne des régionales, c’est le Président que vous verrez à la télé avec des Français.

Une grande consultation pour tourner la page

Il s’agit d'une grande consultation, pour construire le nouveau candidat. L’un des enjeux d’Emmanuel Macron est de réinventer, de trouver un nouvel espoir, une nouvelle histoire. En 2022, il ne sera pas la nouveauté. Mais il aura un bilan à faire valoir.
 
Et là encore, tout est dans la maitrise. C’est le gouvernement qui va s’attribuer ses propres bons points. Il lance opportunément aujourd’hui un "baromètre des résultats de l’action publique". C’est le grand tableau de tout ce que le gouvernement a décidé pour vous et si ça n’avance pas assez vite c’est à cause de ceux qui devaient le faire. Comme lorsqu’il s’agit d’éliminer la concurrence, nul besoin de nuance. Personne autour du président ne cache que toutes les opérations sur les régionales ont été pensées pour fracturer la droite. Là aussi, la nuance n’est pas nécessaire. L’objectif est d’une clarté absolue. 

À lire aussi

Emmanuel Macron construit le décor de la future présidentielle sans prendre de précaution
Là où tous ses prédécesseurs avaient choisi d’attendre le plus longtemps possible avant d’annoncer leur candidature et de faire campagne, il fait l’exact contraire. Il ne veut laisser aucune seconde de répit ni à ses futurs adversaires, ni aux Français. 

Il y a une vague à prendre, celle de la fin de l’épidémie, de la reprise économique. Emmanuel Macron veut surfer sur cette vague, seul, pour l’emporter l’année prochaine.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/