1 min de lecture Faits divers

Yvelines : un homme décapité, le parquet antiterroriste saisi

Un homme a été décapité dans les Yvelines ce vendredi 16 octobre dans l'après-midi. Le suspect a été abattu par la police et le parquet antiterroriste saisi.

La Brigade anti-criminalité (illustration)
La Brigade anti-criminalité (illustration) Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin et AFP

Un homme a été décapité ce vendredi 16 août dans les Yvelines, en fin d'après-midi, à Conflans-Sainte-Honorine. Le suspect qui avait pris la fuite a été gravement blessé par les policiers dans la ville voisine d'Eragny (Val-d'Oise), avant de décéder quelques heures plus tard. Les agents de la BAC avaient été appelés en raison d'un suspect rôdant aux alentours d'un établissement scolaire, indique une source à l'AFP. 

Une fois sur place, les policiers ont découvert la victime, et 200 mètres plus loin se trouvait le suspect, sur le terrain de la commune voisine. Il avait une arme blanche à la main et les a menacés, c'est alors qu'ils ont tiré et l'ont blessé. Le parquet national antiterroriste (Pnat) a été saisi de l'enquête, a-t-il indiqué à l'AFP. Les policiers ont mis en place un périmètre de sécurité pour suspicion de gilet explosif

Macron se rend sur place

L'enquête a été ouverte pour "assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle", selon la source de l'AFP. La Sous-direction anti-terroriste (Sdat) de la police et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont été saisies.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, en déplacement au Maroc, a décidé de rentrer immédiatement à Paris. Depuis Rabat, il s'est entretenu avec le Premier ministre Jean Castex et le président Emmanuel Macron, a-t-on précisé dans son entourage. Le chef de l'État a d'ailleurs décidé de rejoindre dans la cellule de crise mise en place au ministère de l'Intérieur, mais se rendra avant cela sur les lieux du drame.

À lire aussi
Samuel Paty, enseignant tué le 16 octobre 2020 à Conflans-Sainte-Honorine (illustration) attentat
Samuel Paty : le compte Twitter du terroriste avait été signalé 6 jours avant l'attentat

Selon les premiers éléments de l'enquête, la victime est un professeur d'histoire qui avait montré à ses élèves les caricatures de Mahomet republiées par Charlie Hebdo il y a quelques semaines. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Terrorisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants