2 min de lecture Hommage

Pourquoi la plaque rendant hommage à Arnaud Beltrame fait-elle polémique ?

La plaque commémorative rendant hommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, tué lors de l'attaque terroriste du 23 mars 2018 à Trèbes, a suscité la polémique par sa formulation jugée "malheureuse".

Le portrait d'Arnaud Beltrame, exposé au ministère de l'Intérieur à Paris, lors de la cérémonie nationale le 28 mars 2018.
Le portrait d'Arnaud Beltrame, exposé au ministère de l'Intérieur à Paris, lors de la cérémonie nationale le 28 mars 2018. Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Arnaud Beltrame est considéré comme un héros : ce lieutenant-colonel était décédé alors qu’il s’était substitué aux otages lors de l'attaque terroriste du 23 mars 2018 à Trèbes. Depuis février 2020, un jardin parisien porte son nom, mais la plaque commémorative qui lui rend hommage a suscité la polémique dans les rangs de la majorité comme de l’opposition. Celle-ci présente l’officier comme une "victime de son héroïsme". De nombreux internautes ont également dénoncé une formule maladroite. 

"Suggérer qu’Arnaud Beltrame aurait été victime de lui-même est révoltant. C’est le fondamentalisme islamiste qui l’a assassiné", a écrit, lundi 12 octobre sur Twitter, la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen. Elle a ajouté que la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, "s’honorerait à faire modifier cette phrase qui choque nombre de Français". 

Une formulation "malheureuse"

Aurore Bergé, présidente déléguée du groupe LaREM à l’Assemblée nationale, a elle aussi exprimé son émotion sur Twitter : "Comment peut-on nier à ce point la barbarie et le terrorisme islamiste qui sont les seuls responsables de son assassinat ? S’il est mort en héros, il n’est en rien victime de son héroïsme". 

Jean-Charles Brisard, président du Centre d’Analyse du Terrorisme, a également dénoncé "une insulte" à la mémoire du lieutenant-colonel. Laurence Patrice, adjointe à la mairie en charge de la mémoire et du monde combattant, a reconnu une "formulation assez malheureuse", rapporte le Huffpost

Une plaque validée par la famille

À lire aussi
Le président français Emmanuel Macron arrive avec le préfet de Charente Magali Debatte et l'ancien ministre Hubert Vedrine François Mitterrand
Anniversaire de la mort de Mitterrand : Il "a laissé des empreintes", confie son fils

En réponse aux critiques, la mairie de Paris a indiqué que la famille d'Arnaud Beltrame avait validé la plaque commémorative : "Si la formulation ne convenait pas aujourd’hui à la famille, elle serait naturellement modifiée", a-t-elle toutefois précisé. 

Comme le rapporte Ouest-France, cette polémique intervient dans un climat de tensions alors que le projet de loi destiné à lutter contre le séparatisme et l’islam radical doit être présenté le 9 décembre en Conseil des ministres.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hommage Terrorisme Islamiste
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants