1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Yvan Colonna : les coulisses de l'arrestation du "berger de Cargèse" en 2003
2 min de lecture

Yvan Colonna : les coulisses de l'arrestation du "berger de Cargèse" en 2003

Décédé le 21 mars dernier, Yvan Colonna fut pendant près de 4 ans l'homme le plus recherché de France. Dans son émission "Jour J", Flavie Flament revient sur l'arrestation de celui qu'on surnommait "le berger de Cargèse".

Yvan Colonna, le "berger de Cargèse"
Yvan Colonna, le "berger de Cargèse"
Crédit : FRENCH INTERIOR MINISTRY / AFP
L'INTÉGRALE - Yvan Colonna : la longue traque
00:40:30
RÉCIT - Yvan Colonna : les coulisses de son arrestation en 2003
00:03:04
Thibaud Chaboche

Il était l'homme le plus recherché de France depuis 4 ans. Le 4 juillet 2003, Yvan Colonna est arrêté en Corse, après avoir échappé aux forces de l'ordre pendant plus de 1.500 jours. Il est suspecté de faire partie du commando qui a assassiné le préfet Claude Erignac, à Ajaccio, le 6 février 1998. 

En 2002, le ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, a fait de la capture d'Yvan Colonna une affaire personnelle. Les moyens employés pour le retrouver sont considérables. Le visage d'Yvan Colonna est placardé dans les commissariats de police, les gendarmeries, les gares, les aéroports... La police le cherche bergerie après bergerie. Elle survole même l’île de beauté, avec des avions dotés de caméras thermiques pour repérer les sources de chaleur.

On le dit à La Ciotat, dans le Loiret, ou dans le Val-de-Marne. Certains affirment même l’avoir vu au Venezuela, d’autres sur l’île italienne de Montecristo, près de la Corse. Mais le berger échappe à tous les radars, et devient une icône pour les nationalistes corses. La DST, de son côté, épluche 8 millions d’appels téléphoniques. Du jamais-vu.

Une caméra dans un arbre pour repérer le berger

Si Colonna n’est pas à l’étranger, alors les enquêteurs sont persuadés qu’il est resté chez lui, en Corse, et qu’il bénéficie de soutien dans sa cavale. La loi du silence qui règne sur l’île n’aide pas à le débusquer. Pourtant, les enquêteurs du RAID persistent. Sur place, ils surveillent les moindres faits et gestes du clan Colonna, exploitent la moindre piste.

À écouter aussi

En juin 2003, l'une des nombreuses filatures mène les enquêteurs d’élite à une maison isolée, à Porto Pollo, près de Propriano, au sud de l’île. Les policiers installent alors une caméra dans un arbre. Les jours passent... Mais la traque paye enfin. Quelques jours plus tard, ils aperçoivent un homme sur les images, torse-nu, les cheveux longs. Il a changé, mais c’est bien lui : Yvan Colonna est bien sur ses terres, en Corse !

 
Comment l'arrêter ? 28 policiers du RAID sont appelés en renfort et débarquent bientôt sur l’île, en civil, pour ne pas attirer l’attention. Le 4 juillet 2003, Colonna est là, sac sur le dos, mais il est trop loin. Il faut attendre son retour, en fin de journée. Le soir, deux policiers, déguisés en randonneurs, avancent vers lui. Colonna tente de fuir, mais tombe à terre. Les policiers le cueillent. 

Malgré son arrestation et sa condamnation à la prison à perpétuité, Yvan Colonna a toujours clamé son innocence, allant même jusqu'à saisir la cour européenne des droits de l'homme. Le 2 mars 2022, à la prison d’Arles, Yvan Colonna est agressé par un codétenu. Il meurt 3 semaine plus tard, le 21 mars 2022, marquant le début de nouvelles violences sur l'île de Beauté.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/