1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Vienne : un homme battu à mort pour un vol de consoles de jeux
2 min de lecture

Vienne : un homme battu à mort pour un vol de consoles de jeux

La victime de 31 ans a été retrouvée sous 50 cm de terre en forêt. Trois adultes et un mineurs ont été mis en examen.

La victime a été retrouvée enterrée en forêt (illustration)
La victime a été retrouvée enterrée en forêt (illustration)
Crédit : Didier Sement / Biosphoto / Biosphoto via AFP
Coline Daclin
Journaliste

À Chatellerault, dans la Vienne, un homme de 31 ans nommé John a été séquestré, battu à mort et enterré pour lui faire avouer un vol de consoles de jeux vidéo. Un mineur de 15 ans, deux hommes de 44 et 35 ans, connus de la justice pour des faits de vol, dégradations ou stupéfiants, et la compagne de l'un d'eux, âgée de 30 ans, ont été mis en examen mardi 22 juin dans cette affaire.

L'alerte avait été donnée le week-end dernier par la mère du disparu, a indiqué à la presse le procureur de la République de Poitiers Michel Garrandaux. Le bornage du téléphone de John a alors orienté la police vers un pavillon de Chatellerault, habité par un homme qui avait porté plainte en mai dernier contre le disparu. Il le soupçonnait de l'avoir cambriolé, et de lui avoir volé des consoles de jeux pour enfants et une sacoche de jeux. 

Dimanche 20 juin, une femme qui connait l'un des suspects est allée le dénoncer auprès de la police, leur racontant qu'il lui avait confié avoir tué un homme avant de l'enterrer en forêt. Les policiers ont alors investit le pavillon et arrêté les personnes à l'intérieur.

Un contexte "d'alcoolisation et de prise de stupéfiants"

Selon le procureur de la République, les quatre suspects "ont participé à des degrés divers à la commission des faits". Le couple est soupçonné d'avoir enlevé John, de l'avoir frappé puis conduit chez leur ami où, dans la cave, il a été sanglé sur une chaise, frappé régulièrement à coups de pieds et poings. La victime est morte des suites d'un traumatisme crânien et d'un traumatisme thoracique ayant entraîné asphyxie. 

À lire aussi

Deux des suspects sont soupçonnés d'avoir enfoui le corps le lendemain sous 50 cm de terre en forêt, vers Saint-Genest d'Ambière, à 15 km de Chatellerault. Les enquêteurs y ont retrouvé le corps lundi 21 juin, sur la base des indications d'un des suspects. 

"Ils disent qu'ils n'ont pas voulu sa mort, qu'ils voulaient le faire avouer", a ajouté le procureur qui a évoqué un contexte "d'alcoolisation et de prise de stupéfiants". Les trois adultes ont été placés en détention provisoire. Le mineur, qui est soupçonné de complicité, et d'avoir notamment aidé à nettoyer la scène du crime, devait faire l'objet d'un placement en milieu fermé.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/