1 min de lecture Gendarmerie

Vaucluse : des prêtres reçoivent des lettres avec la mention "Allah Akbar"

Sept prêtres du Vaucluse sont concernés. La gendarmerie prend l'affaire au sérieux, un mois après l'attentat terroriste dans la basilique de Nice.

Un prêtre célèbre un office religieux (illustration)
Un prêtre célèbre un office religieux (illustration) Crédit : Ye Aung THU / AFP
louis
Louis Chahuneau et AFP

"Je n'ai pas peur pour moi, je continuerai à vivre seul dans mon presbytère. Mais je suis responsable d'une communauté, je dois être prudent pour les paroissiens". Ces mots viennent d'un prêtre, interviewé sur France 3.

Ces derniers jours, sept prêtres noirs africains du Vaucluse ont reçu des courriers suspects, portant la mention "Allah Akbar", comme l'a confirmé la gendarmerie. "Des lettres écrites à la main, ont été envoyées par La Poste à sept prêtres noirs africains avec leur nom et l'adresse du presbytère où ils vivent. Sur le courrier figure uniquement la mention Allah Akbar [Dieu est le plus grand] en français et en arabe", a indiqué le vicaire général du diocèse d'Avignon Pascal Molemb Emock.

L'enquête a été confiée par le parquet d'Avignon à la brigade de recherches de la gendarmerie. "Il ne s'agit pas de menaces de mort directes, mais dans le contexte de menace terroriste, cette affaire est prise très au sérieux", a ajouté un membre de la gendarmerie. Selon lui, les courriers proviendraient du département du Gard.

En octobre dernier, un jeune tunisien tout juste arrivé en France a tué trois personnes dans la basilique Notre-Dame de l’Assomption. Il a depuis été mis en examen et écroué notamment pour assassinats terroristes. En juillet 2016, le père Hamel avait été égorgé par deux jeunes terroristes français se réclamant de l'État islamique, dans l'église de Saint-Étienne du Rouvray, à côté de Rouen, juste après une messe matinale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gendarmerie Vaucluse Prêtre
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants