1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Une ado échappe à un meurtre : "Elle m’a percuté à pleine vitesse, c’était volontaire"
3 min de lecture

Une ado échappe à un meurtre : "Elle m’a percuté à pleine vitesse, c’était volontaire"

TÉMOIGNAGE - Shirine, 19 ans, a échappé de peu à la mort le 9 mai dernier quand une ancienne amie l’a renversée en voiture à pleine vitesse pour une rivalité futile.

Quand le harcèlement vire à la tentative de meurtre
02:04
Thomas Prouteau - édité par Sarah Belien

Quand le harcèlement vire à la tentative de meurtre. Le calvaire de Shirine a commencé l’hiver dernier. Selon son récit à RTL, cette lycéenne de Créteil âgée de 19 ans, commence à recevoir des messages haineux de la part de son amie M., 18 ans, qui l’accuse de lui voler son petit copain.

Shirine tente d’ignorer les messages, fait des réponses anodines selon elle, et estime que cela n’ira pas plus loin. Mais le harcèlement de son amie sur les réseaux sociaux redouble d’intensité. La lycéenne renonce alors aux cours en présentiel sans le dire à ses parents. "J’avais peur qu’elle m’attende sur le chemin du lycée, alors j’allais dans un parc où souvent je restais à la maison en disant que je n’avais pas cours", raconte-t-elle.

Le 8 mai au soir, l’ancien petit copain de M., qui est pour Shirine "un simple ami", l’appelle pour lui proposer d’aller voir deux autres connaissances dans le Val-d‘Oise. À partir de là, le scénario est incertain. Ce qui est établi par les déclarations des protagonistes, consultés par RTL, c’est que le garçon arrive en bas de chez Shirine, et lui demande de descendre. Pour une raison qui reste à déterminer M., la harceleuse, est également dans le quartier où elle rôde en voiture avec deux amies. Shirine descend s’approche de la voiture de Y. et se penche à la fenêtre.

Elle a roulé super vite, m'a percuté. J'ai volé en l'air, j'ai atterri sur le capot.

Shirine, percutée par une ancienne amie

Elle raconte la suite au micro de RTL. "Elle a roulé super vite, m'a percuté. J'ai volé en l'air, j'ai atterri sur le capot après sur le rétro, les jambes écartées. C'était volontaire", explique l'adolescente. Shirine est gravement blessée entre la fesse et le bas-ventre. Des voisins sortent dans la rue et préviennent les secours.

À lire aussi

Selon des témoins, le garçon interpelle M. et lui crie "Qu’est-ce que tu as fait ?" D’autres affirment que la conductrice lui lance "regarde ce que j’ai fait pour toi". Après quelques minutes, M. prend la fuite sans avertir les pompiers. Elle dira par la suite aux policiers qu’elle n’avait pas de téléphone et qu’elle pensait que d’autres le ferait. Elle va garer la voiture ensanglantée dans le parking de sa propriétaire.

Hospitalisée, elle sort avec 150 points de suture

Emmenée à l’hôpital, inconsciente, Shirine est opérée d’urgence de l’appareil génital et reçoit 150 points de suture. Rapidement, M. est interpellée et placée en garde à vue. Elle garde le silence et n’exprime pas de regrets. Déférée, elle est mise en examen le 11 mai pour tentative de meurtre et non-assistance à personne en péril et destruction ou modification de preuve d’un crime ou d’un délit.

Devant la juge, la jeune femme affirme que son acte "n’était pas volontaire", qu’elle n’avait pas vu Shirine et qu’elle est descendu voir "comment elle allait". Elle dit également avoir été présente sur les lieux pour voir Y. son ancien petit copain. Le magistrat a demandé son placement en détention provisoire, placement validé par le juge de la liberté et de la détention. Depuis M. dort en prison.

"Pas le moindre remord", selon l'avocat de la victime

La version de M. ne convainc pas la mère de Shirine, écœurée par l’ancienne amie de sa fille qu’elle a hébergée chez elle à plusieurs reprises. "C'est une personne qui a dormi chez moi, jamais je n'aurais cru qu'elle aurait été jusque-là. Pour moi, c'est monstrueux. Rien ne justifie ce qu'elle a fait", déplore-t-elle. La police judiciaire du Val-de-Marne, chargée de l’enquête, tente désormais de démêler les fils de cette embrouille d’adolescentes qui a viré au drame. Et notamment d’infirmer ou de confirmer les témoignages qui affirment que M. a agit volontairement.

Pour Me Joseph Cohen-Saban, l’avocat de Shirine, "cette tentative de meurtre est révoltante, le mobile est ridicule, la sauvagerie incroyable dont a fait preuve une toute jeune femme sur celle qui peu de temps avant était son amie, a provoqué de graves mutilations, tout ceci fait peur et je n’ai pas senti le moindre remord". Pour l’avocat, ce drame interroge "sur la réelle évolution que l’on constate de la part de jeunes femmes dans leur rapport à la violence".

Shirine a renoncé a passé son bac cette année. Elle se prépare à une très longue convalescence avec l’espoir de ne pas perdre la possibilité de faire des enfants. L’avocate de la conductrice mise en examen Marie Moncef, sollicitée par RTL, n’a pas souhaité répondre à nos questions.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/