1 min de lecture Faits divers

Strasbourg : un SDF agresse et séquestre un étudiant chez lui

VU DANS LA PRESSE - Armé d'un couteau, le sans-abri a contraint sa victime à lui donner sa montre, son téléphone et des boutons de manchettes.

Une carte de Strasbourg (illustration)
Une carte de Strasbourg (illustration) Crédit : RTL
Marie Gingault
Marie Gingault

À Strasbourg, un étudiant a été agressé, violenté et séquestré à son domicile par un sans-abri. Placé en garde à vue, le SDF, âgé de 25 ans, sera jugé lundi 29 mars en comparution immédiate.

Les faits remontent au mardi 23 mars. Il est aux alentours de 23 heures lorsqu'un étudiant rentrant chez lui est abordé dans la rue par un sans domicile fixe, rapporte France Bleu. Ce dernier cherche un hébergement et demande au jeune homme de lui offrir un café. Une fois au domicile de sa victime, dans le quartier Petite France à Strasbourg, le sans-abri devient agressif et menaçant.

L'individu séquestre l'étudiant dans son appartement pendant une heure et demie et le frappe à plusieurs reprises au visage. Il s'arme ensuite d'un couteau, trouvé dans la cuisine, pour contraindre son hôte à lui céder sa montre Rolex, son portable, ainsi que des boutons de manchettes avant de prendre la fuite.

Lorsque la victime parvient à prévenir la police, par l'intermédiaire d'une connaissance, son agresseur est déjà loin, précisent nos confrères. Jeudi, deux jours après les faits, le SDF a été retrouvé et interpeller. Les biens dérobés ont été récupérés, hormis la montre de l'étudiant. Le sans-abri, âgé de 25 ans, a été placé en garde à vue et sera présenté ce samedi à la justice avant d'être jugé en comparution immédiate lundi 29 mars. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Violence Vol
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants