1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Var : un couple d'octogénaires vendait des montres contrefaites
1 min de lecture

Var : un couple d'octogénaires vendait des montres contrefaites

Un couple d'octogénaires a été arrêté par les gendarmes de Sainte-Maxime, dans le Var. Il est soupçonné d'avoir vendu sur internet des montres de contrefaçon. Une escroquerie qui rapportait 100.000 euros par an.

Madame à la comptabilité, monsieur en horloger-pirate : le couple a finalement tous avoué en garde à vue.
Madame à la comptabilité, monsieur en horloger-pirate : le couple a finalement tous avoué en garde à vue.
Crédit : DENIS CHARLET / AFP
Var : un couple d'octogénaires vendait des montres contrefaites
01:21
Hugo Amelin - édité par Charline Vergne

Ils avaient trouvé le moyen d'arrondir leur retraite. Un couple d'octogénaires, soupçonné d'escroquerie, a été arrêté par les gendarmes, à Sainte-Maxime, dans le Var. Le couple vendait des montres de prestige, mais... contrefaites. Et cela leur faisait un joli petit pécule, de 100.000 euros par an.


C'est un business qui tournait comme une horloge suisse ; plus discret et moins physique qu'un braquage de fourgon, et avec 100.000 euros de chiffre d'affaires par an, depuis au moins cinq ans, selon les gendarmes. Et, en discutant avec les enquêteurs, on se rend compte que ce couple ne vendait que très peu de montres contrefaites, finalement, mais plutôt des pièces détachées de fausses Rolex, par exemple, en très grandes quantités : des aiguilles, des cadrans, des certificats d'authenticité...

Le major qui a piloté cette enquête raconte : "Quand il achetait, par exemple, une aiguille de montre contrefaite Rolex à moins de 10 euros, et qu'il l'a revendait 500 euros, aux États-Unis ou aux Émirats arabes unis, puisqu'il vendait dans le monde entier : au Canada, aux États-Unis, en Allemagne, en Belgique... Le couple arrivait à faire une bascule de bénéfices de plus de 400-500 euros, sur chaque mécanisme qu'il vendait."

Madame à la comptabilité, monsieur en horloger-pirate : le couple a finalement tout avoué pendant sa garde à vue. Ces octogénaires étant experts de la revente sur internet, des gendarmes spécialisés dans le trafic en ligne ont dû être mobilisés sur cette enquête.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/