2 min de lecture Paris

Paris : une centaine de sans-abri hébergés après avoir occupé l'Hôtel-Dieu

Une centaine de sans-abri qui ont occupé samedi après-midi l'hôpital de l'Hôtel-Dieu à Paris, ont été placés en centre d'hébergement.

Un SDF en France (illustration)
Un SDF en France (illustration) Crédit : JOEL SAGET / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

En début d'après-midi samedi, une centaine de sans-abri, principalement des migrants et des dizaines de militants ont investi une zone de l'hôpital de l'Hôtel-Dieu situé sur l'île de la Cité à Paris, pour une opération baptisée "On se met au chaud". Ils réclamaient des hébergements alors qu'une vague de froid frappe la capitale. Ils ont été placés dans la soirée en centre d'hébergement d'urgence ou en hôtel, a indiqué le "collectif réquisition" à l'AFP.

Les sans-abri ont été emmenés dans des bus dans la soirée : les hommes seuls ont été placés en centre d'hébergement d'urgence, alors que les familles et les femmes seules ont été dirigées vers des hôtels, a indiqué Yann Manzi d'Utopia56, une des associations fondatrices du "collectif réquisition" avec le DAL (Droit au logement).

"C'est dramatique de devoir faire ça (occuper un hôpital, ndlr) pour arriver à mettre des gens à l'abri. Mais ce soir, nous sommes contents qu'il y ait une centaine de personnes en moins dehors, même s'il en reste encore des centaines d'autres", a réagi Yann Manzi.

Parmi les sans-abri qui ont occupé l'Hôtel-Dieu se trouvaient des Afghans, dont Omid, 25 ans, dans les rues de la capitale depuis quatre mois. "En ce moment, je dors devant la gare du Nord avec quatre autres Afghans", a-t-il expliqué à l'AFP.

"Il fait trop froid dehors"

À lire aussi
réseaux sociaux
Chine : des chiots retrouvés étouffés dans des colis

Moussa, un Ivoirien de 48 ans, passe lui souvent la nuit dans le métro. "J'ai appelé le 115 plusieurs fois, mais ils ne répondent pas. Si on me proposait une place, bien sûr que je la prendrais : il fait trop froid dehors". Le 24 janvier, le collectif avait déjà occupé une ancienne école maternelle du XVIe arrondissement de Paris pour demander un hébergement pour environ 300 migrants. Ils avaient été mis à l'abri temporairement dans des gymnases parisiens puis orientés vers des centres d'hébergement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris SDF Sans-abri
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants