1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Ce que l’on sait du coup de filet anti-drogue où une maire est impliquée
1 min de lecture

Ce que l’on sait du coup de filet anti-drogue où une maire est impliquée

Un coup de filet dans une affaire de stupéfiants a conduit ce vendredi 8 octobre au matin à l'interpellation de 11 personnes à Rouen ainsi qu'en région parisienne. La maire socialiste de Canteleu (Seine-Maritime), fait partie des personnes interpellées.

Le trafic de stupéfiants est de nouveau considéré comme étant au cœur des règlements de comptes.
Le trafic de stupéfiants est de nouveau considéré comme étant au cœur des règlements de comptes.
Crédit : AFP/Archives, Loic Venance
Guillaume Chieze & Romain Giraud

Un coup de filet peu ordinaire. Ce vendredi 8 octobre au matin, la police a procédé à l'interpellation de la maire socialiste de Canteleu en Seine-Maritime, Mélanie Boulanger, ainsi que 10 autres personnes en région parisienne et à Rouen dans une affaire de stupéfiants. Le procureur de la République de Rouen, Frédéric Teillet, a confirmé cette vague d'interpellations, précisant que "cette opération s'est déroulée sur commission rogatoire d'un magistrat instructeur du tribunal judiciaire de Bobigny", en Seine-Saint-Denis.

Selon les informations de RTL, ces interpellations sont le fruit d'une enquête qui dure depuis plus de deux ans, ouverte par un juge d’instruction à Bobigny et porte, selon les termes d'un policier, sur le "plus gros trafic de l’agglomération Rouennaise". 

RTL est également en mesure d'affirmer que plusieurs armes, dont des armes de guerre, des produits stupéfiants notamment du cannabis, de la cocaïne et de l'héroïne, ainsi que plusieurs centaines de milliers d’euros, ont été saisis lors de cette action coordonnée par les policiers de la Sûreté départementale, appuyés par une équipe du Raid.

Maire d'une ville d'environ 15.000 habitants dans la métropole de Rouen, Mélanie Boulanger a 44 ans et a été tête de la liste PS-EELV aux dernières élections régionales, remportées par Hervé Morin. Elle est également vice-présidente de la métropole en charge de la jeunesse, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Elle a été placée en garde à vue pour complicité de trafic de stupéfiants mais n’est pas soupçonnée d’y avoir pris une part active, selon les informations de RTL. Le cabinet du maire de Canteleu a indiqué à l'AFP ne pas vouloir réagir dans l'immédiat. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/