1 min de lecture Terrorisme

Policiers percutés à Colombes : l'assaillant a écrit une "lettre d'allégeance" à Daesh

Le Parquet national antiterroriste a annoncé mardi 28 avril se saisir de l'enquête sur les deux policiers renversés volontairement à Colombes par un automobiliste qui a prêté allégeance au groupe État islamique.

Deux policiers ont été blessés à Colombes, lundi 27 avril.
Deux policiers ont été blessés à Colombes, lundi 27 avril. Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

L'assaillant de Colombes a bien prêté allégeance au groupe État islamique. Le Parquet national antiterroriste a annoncé mardi 28 avril se saisir de l'enquête sur les deux policiers renversés volontairement lundi à Colombes par un automobiliste, dont une expertise n'a pas relevé d'abolition du discernement.

Un couteau et "une lettre d'allégeance" à l'EI ont été retrouvés dans sa voiture, selon le Pnat. Dans ce texte, Youssef T., un habitant de la commune de 29 ans inconnu des services de renseignements, explique vouloir se lancer "à corps perdu dans la bataille pour imposer la charia sur l'ensemble de la terre".

"Un examen psychiatrique a été effectué et conclut à l’absence d’abolition ou d’altération du discernement du mis en cause", précise le Pnat. "Dans ces conditions, le parquet national antiterroriste a décidé de se saisir de ces faits, ouvrant une enquête des chefs de tentative d'assassinats sur personnes dépositaires de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteur terroriste criminelle", poursuit le communiqué.

Les policiers hors de danger

La garde à vue du suspect âgé de 29 ans se poursuit et les investigations restent coordonnées par la brigade criminelle, avec désormais le soutien de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Selon le Pnat, les faits se sont déroulés lundi "vers 17h-17h15" lors d'un "dispositif de contrôle routier associant deux véhicules automobiles de la police municipale et deux motards de la police nationale, aux abords du stade Yves-du-Manoir.

À lire aussi
La ville de Limoges en Haute-Vienne Limoges
Ultradroite : le suspect arrêté à Limoges présenté à un juge antiterroriste

Le suspect, à bord d'une BMW noire s'est alors déporté vers eux avant de les heurter violemment, blessant grièvement aux jambes deux fonctionnaires de la police nationale et, plus légèrement, un policier municipal. Les deux motards, qui souffrent de plusieurs fractures aux jambes, sont toujours hospitalisés, mais leurs jours ne sont pas en danger.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Hauts-de-Seine Colombes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants