2 min de lecture Faits divers

Piotr Pavlenski : "Il a envoyé son couteau au niveau de ma tête", raconte une victime

Un homme blessé au visage lors de la soirée du 31 décembre où se trouvait Piotr Pavlenski accuse l’activiste russe de lui avoir porté un coup de couteau alors qu’il tentait de le ceinturer, dans son récit aux policiers.

L'artiste russe Piotr Pavlenski.
L'artiste russe Piotr Pavlenski. Crédit : MARTINI VIRGILIO/SIPA
Thomas Prouteau édité par Paul Turban

Piotr Pavlenski a été entendu ce mardi 3 mars au matin par la juge d’instruction pour "violences volontaires avec arme", et le parquet a requis son placement en détention. Trois personnes, présentes à la soirée organisée chez une amie de l’essayiste et avocat Juan Branco, se sont portées partie civile. L’une d’elle, blessée au visage, a porté plainte dès le soir du 1er janvier et a raconté aux policiers sa version de la rixe, un récit que RTL a pu consulter.

L’homme de 41 ans, prénommé Efflam, arrive à la soirée vers 1h30 du matin, invité par des amis. Tout se passe bien jusqu’à ce qu’il commence à discuter dans la cuisine avec un invité qui se révélera être Piotr Pavlesnki. "On parlait de tout, d’art et d’autres sujets", se souvient-il.  Puis "on a eu une sorte de désaccord. (…) On est passé du rire à une discussion très tendue de manière brutale.

Efflam reconnaît avoir été "un peu moqueur", mais sans plus. Selon lui, Piotr Pavlenski tente alors de lui mettre un coup de poing, qu’il évite. La scène devient confuse, des personnes s’interposent. Efflam s’éloigne sur le conseil d’une amie, et selon "des gens se mettent à crier 'Il a un couteau ! Il a un couteau !'"

J’ai pris la lame sur le côté gauche du visage.

Efflam, un homme qui accuse Piotr Pavlenski de l'avoir blessé lors du réveillon.
Partager la citation

Entre temps, Piotr Pavlenski blesse à la cuisse un ami d’Efflam, Nisse. "Je me suis senti responsable de la situation, j’estimais que vu qu’il avait vrillé à partir d’une discussion qu’on avait eu ensemble, j’étais le déclencheur de la crise", raconte Efflam.

À lire aussi
La ville de Saint-Étienne (illustration) accident
Saint-Étienne : un homme meurt après avoir pris une nationale à contresens

"Des gens essayaient de lui faire lâcher son couteau mais il ne voulait pas. (…) Moi j’ai essayé de le ceinturer au niveau de la taille mais je n’ai pas réussi à bloquer ses coudes, raconte-t-il. Il envoyé un coup de couteau au niveau de ma tête qui était située derrière la sienne. J’ai pris la lame sur le côté gauche du visage, mon œil se voilait, c’était le sang qui coulait."

Douze points de suture

Le blessé s’éloigne et dit ne pas avoir vu la suite, notamment le moment où un invité tente d’assommer Pavlenski avec une bouteille de champagne, un fait rapporté par plusieurs témoins. Pris en charge aux urgences, Efflam rapporte deux blessures, l’une au niveau du front qui a nécessité "8 points de suture" et une au niveau de la joue d’environ 3 cm "qui a nécessité 4 points de suture."

Piotr Pavlenski livre une autre version de la soirée

Dans une interview à BFM en février, Piotr Pavlenski a donné une version différente de la rixe. Selon lui, l’invité prénommé Efflam l’a d’abord insulté. Puis d’autres personnes s’en sont prises à lui, l’un d’eux lui fracassant une bouteille sur la tête. C’est là qu’il se serait saisit d’un couteau de cuisine pour leur dire "ne vous en prenez pas à moi." Mais il assure n’avoir jamais jamais donné de coup de couteau. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Police Benjamin Griveaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants