2 min de lecture Faits divers

Nordahl L. : comment les enquêteurs ont fait le lien entre les deux disparitions

ÉCLAIRAGE - Le principal suspect dans l'affaire de la petite Maëlys, Nordahl L., a été placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête sur la disparition d'un militaire en avril dernier.

Les gendarmes enquêtant sur la disparition de la petite Maëlys, en Isère, en septembre 2017
Les gendarmes enquêtant sur la disparition de la petite Maëlys, en Isère, en septembre 2017 Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Micro RTL (illustration)
Guillaume Chieze Journaliste RTL

C'est un rebondissement inattendu. Alors que les gendarmes enquêtent depuis fin août sur la disparition de la petite Maëlys, 9 ans, une autre enquête vient de refaire surface. Celle d'Arthur Noyer. Ce jeune militaire de 24 ans est porté disparu depuis la nuit du 11 au 12 avril dernier après une soirée entre amis. 

Si ces deux affaires sont en apparence distinctes, elles ont désormais un suspect commun puisque Nordahl L., déjà mis en examen pour le meurtre de la petite Maëlys, vient de passer la nuit en garde à vue. Tout cela grâce à l'humain, à l'intuition, au flair des enquêteurs. En gendarmerie, à chaque fois qu'un crime est non résolu, une cellule de veille se met en place. Cette dernière reste active et attentive aux différents éléments qui pourraient être en lien avec le crime dont elle est saisie.

C'est également le cas pour le caporal Arthur Noyer. Les enquêteurs sont restés aux aguets sur ce qu'il s'est passé dans la zone. Et il y a bien sûr eu l'affaire Maëlys, à une petite trentaine de kilomètres de là. 

À lire aussi
Une femelle orang-outan avec son petit (photo d'illustration). indonésie
Indonésie : un touriste russe arrêté avec un orang-outan drogué dans sa valise

Son téléphone a borné dans la soirée

La gendarmerie a alors comparé les différentes données déjà recueillies dans les deux affaires dans un logiciel appelé AnaCrim. Les témoignages, les heures, les constations de la vidéosurveillance... Et ce sont finalement les téléphones qui ont "matché".

Les enquêteurs ont rapidement pris le relais de la machine. Nordahl L. a été extrait lundi 18 décembre de sa cellule à la prison de Saint-Quentin-Fallavier, dans le département de l'Isère, pour être entendu par les gendarmes de la section de recherche de Chambéryen Savoie sur cette soirée passée dans la même boîte de nuit que le militaire disparu. Il en faudra cependant davantage aux enquêteurs car le fait que deux téléphones bornent au même endroit ne suffit pas à transformer un suspect en coupable.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Nordahl Lelandais Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791489813
Nordahl L. : comment les enquêteurs ont fait le lien entre les deux disparitions
Nordahl L. : comment les enquêteurs ont fait le lien entre les deux disparitions
ÉCLAIRAGE - Le principal suspect dans l'affaire de la petite Maëlys, Nordahl L., a été placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête sur la disparition d'un militaire en avril dernier.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/nordahl-l-maelys-comment-les-enqueteurs-ont-fait-le-lien-entre-les-deux-disparitions-7791489813
2017-12-19 11:03:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/1WV7fyvnKkuHuFaXLBlwmw/330v220-2/online/image/2017/1219/7791489892_les-gendarmes-enquetant-sur-la-disparition-de-la-petite-maelys-en-isere-en-septembre-2017.jpg