1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Municipales 2020 : Patrick et Isabelle Balkany renoncent à se représenter à Levallois-Perret
1 min de lecture

Municipales 2020 : Patrick et Isabelle Balkany renoncent à se représenter à Levallois-Perret

Les époux Balkany renoncent à se représenter à la mairie de Levallois-Perret pour les élections municipales 2020.

Les époux Balkany lors du conseil municipal de Levallois-Perret, le 15 avril 2019.
Les époux Balkany lors du conseil municipal de Levallois-Perret, le 15 avril 2019.
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Venantia Petillault & AFP

Fin de partie pour les Balkany. Le couple marque l'arrêt d'une carrière politique, souvent semée d'embûches. Patrick et Isabelle Balkany renoncent à se représenter aux municipales de 2020 à Levallois, selon l’hebdomadaire Marianne

Après une concertation avec ses quinze adjoints, ce mercredi 18 décembre, Isabelle Balkany, maire par intérim, propose qu'Agnès Pottier-Dumas, ancienne directrice de cabinet de Patrick Balkany, conduise la liste en leur nom. 

Condamné pour fraude fiscale à quatre ans de prison ferme et dix ans d’inéligibilité en septembre 2019, Patrick Balkany met aujourd'hui fin à près de 40 ans de règne sur la ville des Hauts-de-Seine. Son épouse, Isabelle Balkany avait, elle aussi, écopé de trois ans de prison ferme et de dix ans d'inéligibilité.

Le couple avait fait appel et s'assurait donc le statut de "présumé innocent". Malgré cette démarche, ils ont décidé de se retirer de la vie politique de Levallois pour les municipales de 2020.

À lire aussi

La décision de leur procès en appel tombera onze jours avant le premier tour du scrutin. L'avocate générale a demandé ce mercredi 18 décembre, quatre ans de prison contre Patrick Balkany et quatre ans dont deux avec sursis contre Isabelle Balkany ainsi que dix ans d'inéligibilité avec exécution provisoire de cette peine. 

Cela signifie qu'elle devrait être immédiatement appliquée, même si le couple se pourvoit en cassation. "Tout cela pour assainir la vie publique", a déclaré l'avocate générale qui a dénoncé une fraude "massive, organisée qui confine à l'arrogance fiscale"

Patrick Balkany étant hospitalisé, Isabelle Balkany était seule au tribunal. Elle a beaucoup insisté à la barre en déclarant : "Levallois c'est ma ville, c'est ma vie". Son avocat a plaidé pour que le couple Balkany ne soit pas privé de vie politique.

Mais l'épée de Damoclès est lourde. Les Balkany doivent revenir en février devant la cour d'appel pour blanchiment aggravé de fraude fiscale cette fois-ci.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/