1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Levallois : Isabelle Balkany, maire par intérim, préside son premier conseil municipal
1 min de lecture

Levallois : Isabelle Balkany, maire par intérim, préside son premier conseil municipal

À Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine, le conseil municipal s'est déroulé ce lundi soir avec un grand absent : Patrick Balkany.

Isabelle Balkany au micro de RTL (illustration)
Isabelle Balkany au micro de RTL (illustration)
Crédit : Zakaria ABDELKAFI / AFP
Levallois : en l'absence de son mari emprisonné, Isabelle Balkany préside le conseil municipal
01:10
Marie Moley

Patrick Balkany, le maire de Levallois-Perret, est en prison depuis 10 jours. Condamné pour fraude fiscale avec incarcération immédiate. Et comme le veut la loi, en l'absence du maire, c'est son premier adjoint qui le remplace : c'est-à-dire Isabelle Balkany, sa femme. 

Elle aussi a été condamnée à de la prison ferme mais comme le couple a fait appel du jugement. Elle a effectivement le droit de présider ce lundi 23 septembre le conseil municipal. Et la nouvelle maire par intérim peut compter comme toujours sur des soutiens indéfectibles, venus de bonne heure pour voir Isabelle se glisser dans le fauteuil du maire. 

Pour une poignée de Levalloisiens, aucun mot n'est trop fort pour chanter les louanges d'Isabelle Balkany : "Je pense qu'elle peut le remplacer sans problème au pied levé", estime cette habitante : "En supposant qu'ils aient pris des choses, ils en ont fait profiter les Levalloisiens", ajoute-t-elle.

Je suis gênée que notre ville, notre institution soit encore dirigée de cette manière

Anne-Eugénie Faure, PS

Mais dans les rangs de l'opposition du conseil municipal, la pilule est un peu amère, comme pour la socialiste Anne-Eugénie Faure, le couple Balkany est indéboulonnable en dépit de la morale, dit-elle. "Je suis gênée que notre ville, notre institution soit encore dirigée de cette manière par un clan. (...) Cela fait des années qu'on dénonce ce clan qui se serre les coudes alors même que le naufrage a commencé", dit-elle. 

À lire aussi

"Le fait qu'Isabelle Balkany harangue les médias, se pose en victime me dérange beaucoup". Anne-Eugénie Faure prévient que ce lundi elle jouera l'apaisement à conditions, dit-elle, qu'Isabelle Balkany "mesure son arrogance habituelle et l'outrance de ses propos". Cela donne le ton de la soirée. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/