1 min de lecture Justice

Montpellier : une jeune femme jugée après avoir tué un homme alors qu'elle était ivre

DOCUMENT RTL - La sœur de la victime "attend du procès que justice soit rendue, que les fautes et surtout ce qu'elle a fait soient sanctionnés fermement".

>
Montpellier : une jeune femme jugée après avoir tué un homme alors qu'elle était ivre Crédit Image : LOIC VENANCE / AFP | Crédit Média : Etienne Baudu | Durée : | Date :
Etienne Baudu édité par Paul Turban

La responsable d'un drame de la route est jugée ce mardi 26 mai à Montpellier. La jeune conductrice encourt dix ans de prison. Elle conduisait, ivre et sous l'emprise du cannabis, une grosse berline lorsqu'elle avait percuté par derrière un véhicule. Le chauffeur âgé de 50 ans est mort sur le coup. Sa compagne était décédée deux ans et demi après.


Aujourd'hui, six ans après les faits, Nadia Azouz, qui a perdu son frère dans l'accident, vit toujours avec cette tragédie. "Les faits sont très très graves, parce qu'il s'agit d'une jeune fille de vingt ans, qui arrivait de Toulouse, avec un véhicule très puissant, loué par des pseudo-loueurs, ses amis", raconte-t-elle.

"Ils étaient partis en soirée à Montpellier, détaille Nadia. Ils avaient beaucoup bu et ils lui ont remis les clefs alors qu'elle était très alcoolisée. Le choc a été très violent. Il ne laissait quasiment aucune chance à mon frère et à son amie".

Une page difficile à tourner

"J'attends du procès que justice soit rendue, que les fautes et surtout ce qu'elle a fait soient sanctionnés fermement, explique Nadia. La page ne se tourne pas parce qu'on est meurtri et détruit. La vie n'a plus le même sens".

À lire aussi
La distribution de l'eau potable fait partie des services publics locaux (illustration). pesticides
Pyrénées-Orientales : les habitants de Tautavel privés d'eau potable depuis le 10 juin

"C'est Papa qui a enterré son fils, confie-t-elle encore. Il m'a dit une chose : 'les parents ne doivent pas vivre cela'. C'est très douloureux pour nous et on le soutient tant qu'on peut pour la mémoire d'Ahmed, parce que c'est ce qu'il voudrait".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Faits divers Accident
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants