1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 7h30 - Rixe à Champigny-sur-Marne : ce que l'on sait
2 min de lecture

Les infos de 7h30 - Rixe à Champigny-sur-Marne : ce que l'on sait

Un adolescent est entre la vie et la mort à la suite d'une rixe entre bandes rivales à Champigny-sur-Marne survenue lundi 8 mars.

Photo prise à Créteil le 8 décembre 2020.
Photo prise à Créteil le 8 décembre 2020.
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Les infos de 7h30 : Rixe à Champigny-sur-Marne : ce que l'on sait
06:11
Le journal RTL de 7h30 du 09 mars 2021
06:11
Alexandre de Saint Aignan - édité par Camille Guesdon

L'histoire se répète en région parisienne. Un adolescent de 14 ans est actuellement entre la vie et la mort après une bagarre entre bandes de jeunes qui a eu lieu lundi 8 mars à Champigny-sur-Marne, à l'Est de Paris. La victime a été grièvement blessée à l'arme blanche et un autre adolescent a été touché. 

"Quatre mineurs ont été placés en garde à vue" après l'affrontement qui s'est produit à une douzaine de kilomètres à l'est de Paris, a indiqué une source policière. Le garçon de 14 ans a été grièvement blessé au thorax à l'arme blanche et "son pronostic vital est engagé", selon la même source. L'adolescent s'est trouvé en arrêt cardiaque et a été ranimé par les pompiers, a indiqué une autre source proche du dossier. Il a été hospitalisé au CHU Henri-Mondor à Créteil.

Selon Julien Schenardi, syndicat alliance Val-de-Marne "on est dans le cadre de la guerre de territoire. Ce sont des affrontements entre bandes assez typiques du secteur et particulièrement fréquents". 

Lors de ces rixes, les jeunes utilisent souvent des battes de baseball, des bouts de bois, des béquilles "et parfois même, ça va jusqu'à des armes à feu". Pour Julien Schenardi "il y a beaucoup de non-dits et une omerta énorme dans les cités en Île-de-France". Ces conditions compliquent donc le travail d'enquête des forces de l'ordre. Pour le moment, quatre jeunes sont en garde à vue dans cette affaire.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Faits divers - Six ans après le crash d'hélicoptère survenu lors du tournage de l'émission "Dropped" (TF1), la société de production ALP est mise en examen pour homicide involontaire. Elle est soupçonnée d'avoir fait des économies sur la sécurité.

Coronavirus - L'Agence régionale de santé demande aux hôpitaux et aux cliniques de déprogrammer 40 % de leurs activités en Île-de-France. C'est un ordre ferme pour augmenter le nombre de lits de réanimation disponibles pour les patients Covid car le taux d'occupation est d'actuellement de 86%.

Vaccinations - Pour échapper à un reconfinement, l'exécutif mise sur la vaccination. Actuellement, près de 4 millions de Français ont reçu au moins une dose. À partir de lundi prochain, les pharmaciens pourront eux aussi vacciner.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/