1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 6h30 - Affaire Duhamel : ce qui a poussé Frédéric Mion à démissionner

Les infos de 6h30 - Affaire Duhamel : ce qui a poussé Frédéric Mion à démissionner

Le directeur de Sciences Po a présenté sa démission dans une lettre adressée à la communauté éducative et aux étudiants, dans la foulée de l'affaire Duhamel.

Le directeur de Sciences Po Frédéric Mion
Le directeur de Sciences Po Frédéric Mion
Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
Affaire Duhamel : ce qui a poussé Frédéric Mion à démissionner
07:41
Le journal RTL de 6h30 du 10 février 2021
07:41
Marie Guerrier
Marie Guerrier
Animateur

Il était sur la sellette depuis le déclenchement de l'affaire Duhamel début janvier 2021 : le directeur de Sciences Po Paris, Frédéric Mion, a présenté sa démission, mardi 9 février, après une série de révélations qui ont accru la défiance à son encontre au sein de la prestigieuse institution.

Frédéric Mion paye sans doute le prix de ses déclarations successives, dans lesquelles il s'est empêtré. Le 5 janvier, il a notamment écrit aux étudiants et enseignants de Sciences Po qu'il venait d'apprendre par voie de presse les faits rapprochés à Olivier Duhamel. Il reconnaîtra deux jours plus tard dans une deuxième lettre avoir été alerté des accusations dès 2019 par Aurélie Filippetti. Frédéric Mion a perdu la confiance des étudiants, qui ont particulièrement eu en travers de la gorge la leçon inaugurale de la rentrée de septembre, confiée à Olivier Duhamel. 

Une enquête a été ouverte le 15 janvier à l'initiative de la ministre de l'Enseignement supérieur. Dans une troisième et dernière lettre, adressée mardi aux étudiants et aux enseignants, le directeur de Sciences Po indique avoir tiré les conséquences du rapport provisoire de cette enquête. Erreurs de jugement,  incohérences... Frédéric Mion assure "mesurer le trouble qui en résulte" et assurer "l’entière responsabilité" de ses errements.

À écouter également dans ce journal :

Neige - le ramassage scolaire est suspendu mercredi dans quatre départements d'Île-de-France, les Yvelines, l'Essonne, le Val-d'Oise et la Seine-et-Marne en prévention de l'épisode neigeux attendu dans la région, ont indiqué l'académie de Versailles et les préfectures. Les cours en distanciel seront "privilégiés" dans les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise mercredi, mais un accueil minimum sera assuré dans chaque établissement pour les élèves qui n'auraient pas de solution, a précisé le rectorat de Versailles.

À lire aussi

Faits divers - Un étudiant, qui avait accusé un élu PCF du Conseil de Paris de viol, a été retrouvé mort mardi dans sa chambre universitaire sur le campus de l'université Paris-Nanterre, a-t-on appris du parquet de Nanterre, confirmant une information du Parisien. Une enquête pour recherche des causes de la mort a été ouverte, a précisé le parquet. Aucun lien n'était établi mardi soir entre les accusations de viol et la mort de l'étudiant, retrouvé pendu dans sa chambre universitaire, selon les premiers éléments de l'enquête.

États-Unis - les procureurs démocrates ont fait revivre mardi à l'Amérique les violences du Capitole, vidéo-choc à l'appui, lors du premier jour du procès de Donald Trump, mais ils se sont attiré les mises en garde des avocats de l'ex-président sur les profondes divisions du pays. Vivant désormais en Floride, le milliardaire ne témoignera pas. Et il fait peu de doute qu'il sera, à son terme, acquitté grâce au soutien encore fort chez les républicains.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/