1 min de lecture Perpignan

Les infos de 6h - L'homme obèse bloqué chez lui à Perpignan toujours pas évacué

L'avocat de cet homme dénonce un abandon de l'État vis-à-vis de son client qui vit dans "un logement en très mauvais état"

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 6h - Perpignan : un homme de 300 kilos bloqué chez lui Crédit Image : RTL.fr | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Pierre COLLAS

Imaginez vivre sur un matelas, par terre, avec une jambe cassée. Un homme de 52 ans, habitant du quartier Saint Jacques de Perpignan, l'un des plus pauvres de France, attend l'aide de l'État depuis des mois. Il devait être évacué début août. Mais depuis, rien n'a bougé. Il n'y a pas de place pour ce type de patient à l'hôpital. 

Maître Jean Codognès dénonce un abandon de l'État vis-à-vis de son client qui vit dans "un logement en très mauvais état". L'avocat explique que l'homme est "dans une situation de souffrance permanente. Il ne reçoit que la visite de son frère et n'a pas vu de médecin ni infirmière depuis mi-juillet".

"Je suis absolument effondré par l'efficacité des services de l'État, a ajouté l'avocat. Je pense qu'il y a un problème d'autorité de l'État qui n'est pas capable d'exiger du CHU de Montpellier ou de Toulouse que cet homme soit secouru". Maître Codognès affirme qu'une plainte sera déposée pour non-assistance à personne en péril s'il n'est pas évacué cette semaine.

À écouter également dans ce journal

Turquie : "Rien ne nous fera reculer jamais", a déclaré Emmanuel Macron sur Twitter dimanche 25 octobre. Il réagissait aux propos "inacceptables" du président turc mettant en cause la santé mentale un chef de l'État français.

Faits-divers : Michel Fourniret et Monique Olivier sont convoqués dans la maison de Ville-sur-Lumes ce lundi 26 octobre. Des traces d'ADN d'Estelle Mouzin avaient été retrouvées dans ce logement en juin dernier.

À lire aussi
Une voiture de police, devant les locaux de la police (illustration). faits divers
Perpignan : une femme assénée de plusieurs coups de couteau dans la rue

Justice : À Blois, un Tchétchène de 22 ans a été mis en examen, dimanche 25 octobre, pour apologie d'actes terroristes. Il avait notamment "liké" la photo du cadavre de Samuel Paty sur Twitter. Les enquêteurs ont également trouvé de nombreuses armes et couteaux à son domicile.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Perpignan Pyrénées-Atlantiques
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants