1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 6h - Grenoble : un couple de toxicomane jugé pour avoir tué leur bébé d'un mois
2 min de lecture

Les infos de 6h - Grenoble : un couple de toxicomane jugé pour avoir tué leur bébé d'un mois

Le procès d'un couple de toxicomane s'ouvre ce mardi 18 mai devant les Assises de Grenoble. Ils sont jugés pour la mort de leur fils d'un mois.

Une statue de la déesse de la justice équilibrant les balances.(Illustration)
Une statue de la déesse de la justice équilibrant les balances.(Illustration)
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Les infos de 6h - Grenoble : un couple de toxicomane jugé pour avoir tué leur bébé d'un mois
09:09
Le journal RTL de 6h du 18 mai 2021
09:09
Serge Pueyo

Le procès d'un couple de toxicomanes ouvre ce mardi 18 mai devant les Assises de Grenoble. Ils sont jugés pour la mort de leur fils Medhi, un bébé d'un mois. En septembre 2018, le nourrisson avait été retrouvé mort au domicile de ses parents. L'autopsie avait révélé de multiples traumatismes crâniens. Mais ce procès soulève aussi une autre question : celle de la responsabilité des services sociaux. La dépendance à la drogue du couple était connue et pourtant l'enfant leur a été laissé.

Medhi, un petit bébé d'un mois est mort suite à plusieurs fractures du crâne. Ses parents n'étaient visiblement pas en état de l'élever comme l'explique Sidonie Leblanc, l'avocate de l'association l'Enfant Bleu : "On a des parents qui sont dans une grande fragilité avec des problèmes de prise de produits stupéfiants comme la cocaïne, le cannabis régulièrement, des problèmes d'alcoolisme, des problèmes de prise de traitement". Selon l'avocate les parents du petit Medhi ont eu "une vie d'errance", notamment pour la mère qui a eu "un parcours très difficile". 

Pour Sidonie Leblanc, la situation des parents "aurait dû alerter les professionnels qui auraient pu permettre un temps d'écarter Medhi de son foyer". Pourtant les services sociaux mais aussi les professionnels de santé s'étaient penchés sur le cas de Medhi. Une réunion avait été programmée pour évoquer ce dossier entre les différents intervenants, mais elle n'a jamais eu lieu car le petit Medhi est mort quelques jours avant.

À écouter également dans ce journal

Coronavirus : À leur tour, les sénateurs ont donné leur feu vert hier en commission pour la mise en place d'un pass sanitaire, mais sous conditions : uniquement pour les grands événements de plus de 1.000 personnes dans les lieux où les gestes barrières ne pourront être respectés.
Vaccination :Une personne sur quatre de plus de 75 ans n'a toujours pas reçu la première injection contre le Covid-19. L'assurance maladie accentue ses efforts pour convaincre les plus réticents.

À lire aussi

Médias : Les groupes M6 et TF1 sont en passe de former un nouveau géant des médias.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/