1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Vaccination : 30 millions de recherches en 48h sur "Vite ma dose" la semaine dernière

Vaccination : 30 millions de recherches en 48h sur "Vite ma dose" la semaine dernière

VU DANS LA PRESSE - D'après Guillaume Rozier, la plateforme de réservation de créneau de vaccination "Vite ma dose" a enregistré un pic de 13 millions de recherches le 11 mai.

L'application Vite Ma Dose permet d'être prévenu lorsqu'un créneau de vaccination se libère dans un centre
L'application Vite Ma Dose permet d'être prévenu lorsqu'un créneau de vaccination se libère dans un centre
Crédit : Vite Ma Dose
louis
Louis Chahuneau
Journaliste

C'est la ruée vers les vaccins. Depuis mardi 11 mai, tous les adultes entre 18 et 50 ans peuvent bénéficier du vaccin contre le coronavirus lorsque des rendez-vous ne trouvent pas preneur, 24h avant l'heure fatidique. 

Créateur du site de statistiques, "covid tracker", et de l'agrégateur de rendez-vous médicaux "Vite ma dose", Guillaume Rozier, data-scientist, a ajouté une fonctionnalité la semaine dernière avec "Chronodose" qui permet donc de trouver un rendez-vous de dernière minute dans sa région pour éviter que ces derniers restent vacants, et donc que des doses de vaccins soient jetées à la poubelle. Le site s'appuie en effet sur les bases de données des grands sites de prise de rendez-vous médicaux comme Doctolib, Maiia et Keldoc.

Le succès de l'outil a été immédiat. Le 11 mai, l'application a enregistré 13 millions de recherches contre 2,1 la veille, selon Guillaume Rozier, invité de la chaîne BFM Business. "30 millions de recherches ont été effectuées en 48 heures la semaine dernière", a déclaré l'initiateur de Covid-tracker, à qui le gouvernement n'exclut pas de décerner la légion d'honneur.

Samedi 15 mai, Emmanuel Macron a déclaré que la barre des 20 millions de vaccinés (8,3 entièrement) avait été franchie. Le gouvernement souhaite maintenant passer le cap des 30 millions de doses injectées d'ici le 15 juin. Si les plus jeunes semblent déterminés à bénéficier du vaccin pour reprendre une de vie sociale, la partie de la population la plus à risque n'est pas encore entièrement vaccinée. 

À lire aussi

Ainsi, un quart des plus de 75 ans n'a pas encore bénéficié du vaccin. L'exécutif entend remédier au problème le plus vite possible pour casser la courbe de mortalité du virus. Dimanche 16 mai, seules 81 personnes sont mortes de la covid-19 à l'hôpital en 24h, il s'agit du niveau le plus faible depuis octobre 2020.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/